Mondial 2022 au Qatar: La Fifa renonce à son projet à 48 équipes

Nasser Al-Khater, responsable de l’organisation du Mondial 2022 au Qatar. — KARIM JAAFAR / AFP

Gianni Infantino devra attendre quatre ans de plus. Le président de la Fifa, dont la première décision avait été de faire passer le Mondial-2026 à 48 équipes, a échoué à faire adopter sa mesure dès le Mondial-2022 au Qatar, en raison notamment du blocus imposé par les pays voisins. Le Mondial-2022 au Qatar conserve donc son format original avec 32 équipes et « aucune proposition ne sera soumise au congrès de la Fifa le 5 juin à Paris », ajoute l’instance.

Le projet de Gianni Infantino se heurtait à un obstacle géopolitique majeur avec le blocus imposé au Qatar par plusieurs pays voisins. « L’implication de ces pays dans l’organisation du tournoi conjointement avec le Qatar implique la levée de ce blocus, en particulier la levée des restrictions sur les mouvements de personnes et de biens », soulignait ainsi l’étude de faisabilité soumise en mars aux membres du Conseil de la Fifa.

48 équipes en 2026

Ce format à 48 équipes, déjà entériné pour le Mondial-2026 qui sera disputé dans trois pays (Etats-Unis, Canada et Mexique), implique de passer de 64 à 80 matchs.

Une étude de faisabilité consultée par l’AFP assurait qu’une Coupe du monde au Qatar avec 48 équipes au lieu de 32 générerait « entre 300 et 400 millions de dollars (entre 265 et 354 millions d’euros) de revenus supplémentaires ». Dans le détail, la Fifa tablait sur 120 millions de dollars supplémentaires de droits TV, 150 millions en droits marketing et 90 millions en billetterie. Des spécialistes du marketing et des droits TV se disaient cependant « sceptiques » sur les prévisions « optimistes » de la Fifa concernant ces revenus supplémentaires.

3 partages