Misère: Le PSG se plaint d’Evra auprès de l’UEFA… Tonton Pat’ invite Al-Khelaïfi à «couper des têtes»

Patrice Evra était aux anges lors de PSG-Manchester. — Javier Garcia/BPI/REX/Shutterstock/SIPA

« A touché le fond mais creuse toujours ». Cette appréciation si chère à nos anciens professeurs semble aujourd’hui taillée pour le PSG après la parution des informations du Parisien, qui fait état d’une plainte du club parisien à l’UEFA et à Manchester United au sujet du comportement de Patrice Evra lors du match retour entre Paris et Manchester.

Présent dans les tribunes du Parc sur invitation de Man U, l’Instagrameur préféré de ton instagrameur préféré n’a pas eu le succès discret après la qualif’ des Red Devils, ce qui a eu le don d’agacer le Paris Saint-Germain. Et si cette plainte reste avant tout symbolique, on peine cependant à en comprendre la pertinence.

« Il va falloir que tu coupes des têtes »

Car souffler sur les braises du bouillant Patrice Evra revient à donner plus d’ampleur à une affaire qui n’avait pas lieu d’être. Sur son compte Instagram, l’ancien défenseur mancunien a d’abord expliqué à ses followers que le PSG avait déposé une plainte, avant d’enchaîner par un message au président Nasser Al-Khelaïfi (en le tutoyant, bien évidemment).

« Nasser, un grand président comme toi qui aime ce club parce que ça se voit tu aimes le Paris Saint-Germain mais là il va falloir que tu sortes la guillotine, il va falloir que tu coupes des têtes. Ils sont en train de se taper un délire avec ton pognon. Le gars qui a écrit cette lettre Nasser, il faut le virer. » L’ex-international français fait aussi dans la vanne en imaginant les possibles sanctions qu’il pourrait se voir infliger : « ils vont peut-être changer le code de mon iPhone, il sera bloqué, je ne pourrai plus faire de vidéos ». Il y a peut-être une idée à creuser.

Sport

PSG-Manchester United: Patrice Evra fête la qualif, le frère de Marquinhos l’insulte

Sport

VIDEO. «Con te vincerò»… Patrice Evra se transforme en Andrea Bocelli et donne des conseils à Cristiano Ronaldo