« Minute Papillon ! » : L’alcool chez les jeunes est une « bombe à retardement »

À l’occasion des opérations « Janvier sobre », c’est-à-dire boire de façon raisonnable, ou « Dry January », janvier sans alcool, on s’interroge sur l’alcoolisme chez les plus jeunes.

Comme le rappelle l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), commencer à boire à 11-12 ans multiplie par dix le risque de développer une dépendance à l’alcool, par rapport à une initiation vers 18 ans. Quant au « binge drinking », le fait de s’alcooliser massivement et rapidement, s’il est pratiqué entre 18 et 25 ans, il multiplie par trois le risque de devenir alcoolodépendant.

Boire à 11 ans augmente le risque de devenir dépendant

Cette consommation d’alcool chez les ados et les jeunes adultes représente « une bombe à retardement », à cause du risque de dépendance, souligne Laurence Cottet, patiente-experte en addictologie au CHU de Grenoble, ancienne malade alcoolique. Celle qui abusait de l’alcool à 15 ans raconte l’engrenage puis la maladie, et des clefs pour en sortir dans Non ! J’ai arrêté chez InterEditions Poche (2022). Elle est l’invitée de notre podcast d’actus « Minute Papillon ! ».

Pour rappel, environ 41.000 décès sont attribuables à l’alcool chaque année en France, l’alcool restant toujours la deuxième cause de mortalité prématurée dans notre pays, et une des toutes premières causes d’hospitalisation.

Où en êtes-vous avec l’alcool ? Faites le test !

Ecoutez gratuitement le témoignage de Laurence Cottet dans le lecteur audio ci-dessous, bonne écoute. « Minute Papillon ! » est le podcast d’actu original de 20 Minutes, avec nos interviews, nos infos, nos coups de cœur… Abonnez-vous gratuitement sur votre application de podcast préférée. N’hésitez pas à nous évaluer et nous laisser un commentaire sur votre plateforme d’écoute en ligne préférée, ou à l’adresse audio@20minutes.fr