« Mickey and the Bear » révèle la jeune comédienne Camila Morrone

Camila Morrone dans « Mickey and the Bear » d’Annabelle Attanasio — Wayna Pitch

  • Jusqu’à récemment, Camila Morrone était surtout connue pour être la compagne de Leonardo DiCaprio.
  • « Mickey and the Bear » lui offre le rôle passionnant d’une jeune femme tentant de s’émanciper.
  • La comédienne semble promise à une brillante carrière cinématographique.

Mickey and the Bear d’ Annabelle Attanasio permet de découvrir une actrice aussi belle que brillante, Camila Morrone. L’histoire d’une jeune femme partagée entre ses responsabilités envers son père accro aux opiacés et son désir de liberté a fait vibrer le Festival de Deauville en septembre dernier. Cette chronique d’une Amérique pauvre touche en profondeur grâce à sa performance.

Camila Morrone, 22 ans, est surtout connue dans les pages « People » pour être la compagne de Leonardo DiCaprio, ce que la campagne de promotion du film ne laisse pas ignorer. Ce n’est pourtant pas pour cette raison qu’Annabelle Attansio l’a sélectionnée. « Trouver la bonne comédienne pour incarner Mickey, l’héroïne, était indispensable pour que le film fonctionne, explique la réalisatrice à 20 Minutes. Il fallait dénicher quelqu’un de fragile et fort à la fois qui peut rendre l’évolution du personnage dans toute sa complexité. »

Son premier grand rôle

On avait vu la comédienne en fille de Bruce Willis dans Death Wish d’Eli Roth et dans la comédie Never Goin’ Back d’Augustine Frizzel en 2018 mais c’est maintenant qu’on la remarque vraiment. Les capacités d’actrice de Camila Morrone sont une évidence quand on voit Mickey and the Bear, son premier film en vedette. Elle apparaît sans maquillage dans le rôle d’une taxidermiste partageant un mobile home avec son papa pas vraiment facile à vivre. « Son personnage n’a rien de glamour, précise Annabelle Attanasio. Nous avons souhaité le rendre authentique ce que Camila a parfaitement saisi. Elle est totalement naturelle dans sa performance. »

Le petit ami de Camila

Si naturelle que la presse américaine la compare à Jennifer Lawrence, dont l’apparition dans Winter’s Bone de Debra Granik a lancé la carrière. « Je prédis à Camila une carrière digne de celle de Jennifer Lawrence », insiste Annabelle Attanasio.

« Je pense que depuis que les gens voient de plus en plus le film, j’obtiens peu à peu une identité en dehors de ma vie privée, ce qui est frustrant car je crois qu’on devrait pouvoir exister en dehors de la personne avec laquelle on sort » confiait-elle au Los Angeles Times en décembre dernier. Ce serait amplement mérité en attendant le jour où on parlera de Leonardo comme du « petit ami de Camila ».

Cinéma

Festival de Deauville : Les neuf moments qui nous ont fait vibrer sur les Planches

Cinéma

Deauville US: Une manifestation placée sous le double signe des femmes et de la liberté

1 partage