Meurtre de Vanessa à Tonneins : Le suspect avoue avoir violé la collégienne

Vanessa a aussi subi des violences sexuelles. Une source proche l’enquête indique, ce dimanche soir, que l’intérimaire de 31 ans soupçonné d’avoir enlevé et tué cette collégienne de 14 ans, vendredi à Tonneins (Lot-et-Garonne), a également reconnu en garde à vue l’avoir violée. Il confirme ainsi une information du journal Sud Ouest.

Arrêté vendredi soir à son domicile, celui qui a amené les enquêteurs jusqu’au corps de l’adolescente, caché dans une maison abandonnée, a été transféré dimanche après-midi de la gendarmerie de Marmande au palais de Justice d’Agen, pour être présenté au juge d’instruction en charge de l’enquête. L’homme devrait être mis en examen pour « enlèvement, séquestration, viol et meurtre sur mineur ».

Selon des sources proches de l’enquête, la victime a été étranglée mais le procureur d’Agen Olivier Naboulet s’était refusé samedi à évoquer un mode opératoire avant que l’autopsie du corps ne soit pratiquée. Il n’avait pas non plus dit si l’adolescente avait subi des assauts de nature sexuelle, attendant « des investigations médico-judiciaires plus poussées ».

Le suspect, père depuis peu

Toujours d’après Sud Ouest, le suspect, natif de Seine-Maritime et inséré socialement, vit à Marmande avec sa compagne, mère d’un enfant de 5 ans, et un bébé qu’ils venaient d’avoir ensemble.

Olivier Naboulet avait dévoilé samedi que le meurtrier présumé avait déjà été condamné à quinze jours d’emprisonnement assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve de deux ans pour des faits d’agression sexuelle sur mineurs remontant à 2006, alors qu’il avait 15 ans.

Vanessa a disparu vendredi après-midi alors qu’elle rentrait à pied de son collège. Ses parents ont donné l’alerte vers 18h45. Grâce à l’exploitation de la vidéoprotection de Tonneins, les gendarmes ont frappé à la porte du suspect quatre heures après. Il a rapidement avoué le meurtre de l’adolescente.