Meurtre de Justine Vayrac : La jeune femme a été inhumée dans son village de Tauriac

Les obsèques de Justine Vayrac ont eu lieu ce vendredi, dans l’intimité, à Tauriac, son village du Lot. Quelque 300 personnes ont assisté à la cérémonie religieuse, dont beaucoup depuis l’extérieur de l’église, avant l’inhumation de la jeune femme dans le cimetière de Tauriac. A la demande des proches de la victime, soucieux que rien ne vienne perturber ce dernier adieu, la circulation avait été interdite dans la commune et un système de barrages filtrants avait été installé par les gendarmes.

Dimanche, à 14 heures, une marche blanche en hommage à la mère de famille de 20 ans sera organisé Saint-Céré, un bourg proche de Tauriac où Justine a suivi sa scolarité.

Des analyses encore en cours

Justine Vayrac, mère d’un petit garçon de deux ans et demi, avait disparu dans la nuit du dimanche 23 octobre, vers 4 heures, après avoir quitté la boîte de nuit « La Charette », à Brive, où elle passait la soirée avec des amis. Ces derniers l’ont vue pour la dernière fois en compagnie d’une « connaissance » quand elle s’est sentie nauséeuse et a souhaité se reposer dans sa voiture.

Il s’agissait d’un agriculteur de 21 ans originaire de la commune de Beynat, à 15 km de Brive. Le suspect a avoué à la fin de sa garde à vue « avoir tué la victime alors qu’ils étaient tous les deux à son domicile ». Lucas L. a dit aux enquêteurs lui avoir « donné un coup de poing, ce qui aurait occasionné le décès » et s’être servi d’un « engin agricole » pour « enfouir le corps » en forêt.

Mis en examen pour viol, séquestration et meurtre, le jeune homme a été incarcéré. L’autopsie du corps de la victime a mis en évidence qu’elle était morte étranglée et des analyses sont en cours pour déterminer si elle a été droguée lors de la soirée en boîte de nuit.