Meurthe-et-Moselle : La « maison illuminée » de Lantéfontaine fait aussi des économies d’énergie

Les dernières vérifications sont en cours. « Il reste peut-être quelques guirlandes à accrocher et il faut qu’on relance le spectacle à blanc », lance Mathieu Przybylski, pas très inquiet. Comme chaque année depuis 1998, la « maison illuminée » de ses parents, à Lantéfontaine (Meurthe-et-Moselle), devrait ravir son public de ce samedi 19 novembre au 31 décembre.

Pour le thème consacré à Reine des Neiges en 2016, « 20.000 personnes » avaient défilé dans le jardin familial. Entre la terrasse de sa grand-mère voisine et donc celle des parents, dont la vaste façade entièrement décorée. Au total, ce sont environ « 50.000 LED » qui ont été installés par le quatuor.

« Ça correspond à un four allumé »

Beaucoup trop à l’heure de la flambée des tarifs de l’énergie et de la sobriété demandée par le gouvernement ? « C’est moins que d’habitude car on a tenu compte des recommandations », répond le trentenaire. « Nous n’allumerons que les samedis et dimanches de 17h45 à 19h45. Les autres années, c’était aussi le vendredi et ça durait plus longtemps le soir, jusqu’à 21 heures. »

La facture d’électricité en prenait forcément un coup… « Pas tant que ça ! Avec toutes ces LED qui consomment très peu, on estimait que ça correspond à un four allumé. Là ça ne devrait vraiment pas faire grand-chose », rectifie Mathieu Przybylski, toujours aussi investi dans la préparation de l’événement. Traducteur pour le parc d’attractions Disneyland Paris, il gère ça d’un peu plus loin mais ne manque jamais une occasion de revenir aider dans sa Lorraine natale. « Ça commence dès janvier avec les plans de l’édition suivante puis on commence à installer à partir d’août. » Pas vraiment entre purs amateurs puisque son père est… électricien.

Des éléments de décorations ornent également le jardin.
Des éléments de décorations ornent également le jardin. – Mathieu Przybylski

Mais la « maison illuminée de Lantéfontaine » ne se réduit pas à ses LED. Tout autour, une véritable scénographie est mise en place. Avec un thème renouvelé chaque année. Pour ce Noël 2022, c’est Harry Potter qui a été choisi et succède donc au Grinch. Le célèbre magicien ne sera pas là en personne mais son univers a été reproduit.

« On a construit trois tours comme pour le château de Poudlard et commandé des décors en Angleterre pour reproduire la salle commune de Gryffondor. Il y aura aussi le Choixpeau magique et le spectacle de trois à cinq minutes est sur Voldemort », énumère le passionné, dopé « en voyant la joie dans les yeux des gens et leur enthousiasme ». Période de sobriété ou non.