Meurthe-et-Moselle : Après un incendie meurtrier, une locataire avoue avoir mis le feu à son immeuble

Une femme de 36 ans a reconnu avoir volontairement mis le feu à son immeuble le 29 octobre à Essey-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle). Selon Stéphane Javet, procureur de la République adjoint au tribunal judiciaire de Nancy, l’incendiaire présumée, « qui semble présenter certaines fragilités », a reconnu mercredi après-midi « avoir volontairement mis le feu à un carton dans les communs de l’immeuble ». La femme a « admis avoir procédé de même la veille, le 28 octobre 2022 », a ajouté le magistrat.

Le 29 octobre, un violent incendie avait partiellement ravagé un immeuble d’habitation de six étages à Essey-lès-Nancy. Les secours avaient été alertés à la mi-journée et d’importants moyens, dont une soixantaine de pompiers, avaient été déployés pour secourir les habitants. Une femme de 98 ans, évacuée de son appartement en arrêt cardio-respiratoire, avait été déclarée décédée après sa prise en charge par le SMUR.

Des incendies en série dans le même immeuble

L’enquête, menée par la direction territoriale de la police judiciaire de Nancy, s’était très rapidement orientée vers la piste criminelle. La trentenaire mise en cause doit passer devant un juge d’instruction jeudi en début d’après-midi en vue de sa mise en examen pour « destruction du bien d’autrui par un moyen dangereux pour les personnes ayant entraîné la mort », une qualification passible de la cour d’assises. Le parquet a demandé son placement en détention provisoire.

Selon le parquet, trois autres départs d’incendie ont été observés au cours des dix-huit mois précédents dans cet immeuble situé dans la commune de 8.700 habitants, à l’est de Nancy.