Météo: Qu’est-ce que le sirocco, ce vent saharien qui souffle en Corse, en PACA, et bat des records de chaleur?

Habituellement, c’est plutôt en juillet-août que le mercure dépasse les 40 degrés en Corse-du-Sud. (archives) — P. Pochard-Casabianca / AFP

  • Le sirocco est un vent du sud-est qui ramène des masses d’air d’Afrique du Nord en Corse et dans toute la région PACA.
  • Les chaleurs sont étouffantes en raison d’un effet de foehn provoqué par le massif corse, effet qui réchauffe un vent déjà brûlant.

« Rappelez-moi dans quinze minutes, je suis très occupé. » Les conférences téléphoniques s’enchaînent, ce vendredi, à Météo-France, pour analyser le « coup de sirocco » qui s’est abattu sur la Corse et sur la région PACA, particulièrement dans les Bouches-du-Rhône​.

Ce vent chaud, venu du Sahara, a permis de battre un record : les thermomètres sont montés à 40,1 degrés à Ajaccio. La précédente marque, 38,5 degrés le 18 juin 2013, est atomisée.

Le sirocco, quèsaco ?

« Ce qu’on appelle un coup de sirocco, c’est un vent de sud-est qui ramène des masses d’air d’origine saharienne, explique Patrick Rebilloud, chef du centre météorologique d’Ajaccio. Nous avons un phénomène supplémentaire, qu’on appelle l’effet de foehn : quand la masse d’air traverse le massif corse, elle se compresse en redescendant… Et donc elle se réchauffe. »

Pour ceux dans le fond de la classe qui n’ont pas compris, Patrick Rebilloud dégaine une comparaison très instinctive : « Quand vous compressez l’air d’une pompe à vélo, il chauffe… C’est le même phénomène ! »

Cela explique pourquoi les températures sont tout à fait supportables à l’est de la Corse, où il fait entre 25 et 29 degrés ce vendredi. La zone « la plus foehnée », pour reprendre le jargon des prévisionnistes, est celle de l’aéroport d’Ajaccio.

Ce phénomène est-il fréquent ?

Le sirocco n’a rien d’exceptionnel, sans être aussi fréquent que le mistral à Avignon, par exemple. « A cette intensité-là, les coups de sirocco sont rares. Mais on a relativement souvent des phénomènes plus modérés, ce n’est pas un vent exceptionnel », explique Patrick Rebilloud.

C’est en l’occurrence une dépression très profonde, sur l’Atlantique, qui a fait remonter de l’air chaud de très loin en Afrique. « Et comme on approche de l’été, les températures sont déjà élevées là-bas », rappelle Patrick Rebilloud.

Va-t-on suffoquer ce week-end ?

Ce coup de sirocco, qui frappe aussi la région PACA, et notamment Marseille, va rapidement s’atténuer. « Le plus chaud est derrière nous, les températures baissent déjà, annonce Patrick Rebilloud. C’était un épisode très ponctuel, et on retourne dès ce week-end à des températures normales. »

Il fera, ce samedi, 23 degrés à Nice et à Ajaccio, 24 à Marseille. La fin de cet épisode est aussi une bonne nouvelle en termes de pollution : le sirocco ramène de nombreuses microparticules de sable, qui s’ajoutent à la pollution d’origine humaine et rendent l’air difficilement respirable. L’alerte pollution, déclenchée ce vendredi en Corse, devrait être levée ce samedi.

Nice

«L’air est chargé de sable», à cause du sirocco, Nice ferme plages et parcs

Planète

Comment peut-on perdre dix degrés en une seule nuit?

0 partage