Météo : La Nouvelle-Calédonie passe sous alerte cyclonique, menacée par une dépression tropicale

Après la Réunion, touchée par le cyclone Batisirai, c’est au tour de la Nouvelle-Calédonie d’être menacée par une dépression tropicale. Des alertes cycloniques sont déclenchées sur l’archipel, qui devrait être touché jeudi. La pré-alerte a été instaurée dès mercredi midi sur toute la Nouvelle-Calédonie, avant un relèvement progressif. L’alerte maximale de niveau 2, qui implique un arrêt de toute activité et un confinement à domicile, entrera ainsi en vigueur à minuit heure locale (14 heures mercredi à Paris) sur les îles de Lifou et Maré, puis jeudi à 8 heures en province Sud, où se trouve Nouméa, et sur trois communes de la province Nord, a indiqué la Direction de la sécurité civile.

« La dépression va nous concerner directement et continuer à se renforcer. Elle va générer des pluies importantes de l’ordre de 150 à 200 millimètres au cours de l’épisode et des vents en rafales pouvant atteindre jusqu’à 130 km/h », a déclaré à la presse Virgil Cavarero, chef prévisionnistes à Météo France-NC.

L’archipel connaît déjà un excédent de pluies

Le phénomène, qui sera à l’état de dépression tropicale forte quand il touchera le Caillou, se situait mercredi en fin de journée à environ 200 kilomètres à l’est de Lifou. Il se déplace à une vitesse de 10 km/h et sa trajectoire devrait le faire circuler entre la pointe sud de la Grande-terre et l’île des Pins jeudi après son passage à proximité de Lifou et Maré, a également indiqué Météo France-NC.

Cette dépression intervient alors que la Nouvelle-Calédonie est sous l’influence pour la deuxième année consécutive du phénomène météorologique La Niña, qui entraîne une hausse de la pluviométrie. Selon des données publiées mardi par Météo France-NC, un excédent annuel de pluie de 50 % par rapport à la normale a été enregistré en 2021, ce qui en fait la troisième année la plus arrosée depuis le début des relevés en 1970.