Météo : Chaud devant ! Il fera jusqu’à 23 °C ce week-end dans le Sud-Ouest

Le « bain de midi » d’Anglet, sur la côte basque, devrait attirer du monde dimanche midi. Après deux ans d’absence, le retour de cet événement festif – où il est conseillé de se présenter en peignoir, nœud papillon et avec une bouteille de champagne – devrait en effet s’effectuer sous un soleil printanier, à en croire les prévisions de Météo-France pour ce week-end.

L’organisme météorologique prévoit un temps sec samedi 31 décembre et dimanche 1er janvier sur tout le quart Sud-Ouest de la France, avec des températures qui devraient atteindre « jusqu’à 23 °C dimanche vers Biarritz et Bayonne. » 

Un peu plus haut, on devrait également avoir « 19 °C samedi et 20 à 21 °C dimanche du côté de Bordeaux ». De quoi aller prendre une bonne bouffée d’air frais sur le littoral atlantique, pour évacuer les excès du réveillon du Nouvel An. Cette vague de douceur ne touchera pas que le Sud-Ouest, puisqu’elle va traverser la France et l’on devrait avoir 17 °C également du côté de Strasbourg.

Réchauffement climatique

C’est donc « une douceur remarquable » qui va toucher une partie de la France, souligne Ludovic Delannoy, prévisionniste à Météo-France, « avec des températures de l’ordre de 9 à 10 °C au-dessus des normales de saison ». Pour Météo Express, on pourrait même battre des records de température au cours du week-end…

« Ce phénomène s’explique par l’arrivée d’un flux de sud-ouest dans la nuit de vendredi à samedi, qui amènera une masse d’air chaude sur la France depuis la péninsule ibérique » poursuit le prévisionniste de Météo-France.

Si l’on devrait ainsi pouvoir profiter des plages océaniques pour ce week-end de passage vers la nouvelle année, on ne peut que s’inquiéter parallèlement d’un phénomène qui est la énième conséquence du réchauffement climatique, après une année marquée par les incendies dans le Sud-Ouest… « Cette douceur à la fin décembre est effectivement une tendance qui survient de plus en plus souvent, observe Ludovic Delannoy, et on devrait la rencontrer plus fréquemment dans les prochaines années, même s’il n’y a pas de garantie qu’elle survienne chaque fin de mois de décembre… »