Météo : 14 départements en vigilance rouge canicule, 56 en orange, indique Météo-France

Les records vont continuer de tomber. La vague de chaleur précoce qui fait suffoquer l’Hexagone depuis mercredi va s’accentuer et s’étendre vers le nord et l’est dans les heures qui viennent. Douze départements étaient déjà placés en vigilance rouge par Météo-France. Deux autres – les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques – les rejoindront à compter de samedi midi.

Parallèlement, les régions Ile-de-France, Grand-Est et Bourgogne Franche-Comté passeront en vigilance orange. Les températures maximales pourraient atteindre des pointes « à 40-42 °C » samedi sur une partie de l’Aquitaine, du Poitou et de la région Centre, « 38 °C à 40 °C » à Paris (où le record de 37,6 °C de 1947 vit ses dernières heures), et 38 °C dimanche à Strasbourg. De manière générale, « une grande partie du pays dépassera les 35 °C ».

Deux nuits « éprouvantes »

Pour les deux nuits prochaines, il faut aussi s’attendre à des « douceurs exceptionnelles », « éprouvantes » même, 25 °C par exemple dans la Ville rose « au plus frais de la nuit ».

Concernant ce vendredi, les « températures maximales ne sont pas encore atteintes », indiquait à 16h le prévisionniste François Jobard, qui prévoyait « probablement de nouvelles pointes à 40 °C » dans les départements déjà placés en rouge.

Et en attendant la pluie de records, le climatologue Matthieu Sorel confirme que cette vague est la plus forte et plus précoce jamais enregistrée : l’indicateur thermique national – en gros la moyenne des températures en France – atteindra, dit-il, « 28 °C samedi. Il n’aura jamais fait aussi chaud, aussi tôt, en France, ce sera un record pour un mois de juin ».

Le répit n’interviendra que dimanche par le nord-ouest, grâce à l’arrivée de vagues orageuses.