Marseille : L’IPGN saisie après l’interpellation violente d’un jeune couple

Une voiture de police à Marseille (illustration). — Amandine Rancoule / 20 Minutes

Les images sont sans équivoque. L’IGPN, l’inspection générale de la police nationale, a été saisie d’une enquête pour des violences par personnes dépositaires de l’autorité publique, apprend 20 Minutes auprès du parquet de Marseille. Cette enquête judiciaire fait suite à l’interpellation violente d’un jeune couple à Marseille dans la nuit de jeudi à vendredi. Une vidéo de l’intervention a été diffusée sur les réseaux sociaux.

Réaffectés à titre conservatoire

Comme le relate La Provence, les policiers sont intervenus pour une soirée dans un appartement du quartier de la gare Saint-Charles. Les policiers de la division centre ont interpellé un jeune homme qui tentait de fuir par un échafaudage. Il semble coopérer, mais un agent de police le frappe à plusieurs reprises, avant de l’empoigner par les cheveux en direction véhicule de police, alors qu’il est menotté. Sa compagne, qui tente de lui venir en aide, est plusieurs fois projetée au sol et gazée. La police accuse le jeune homme d’outrage, de rébellion et violences sur la police. Ce qu’il réfute.

Le jeune couple a été placé en garde à vue pendant 40 heures, avant d’être libéré avec un simple rappel à la loi. La préfecture de police indique ce lundi que les deux fonctionnaires ont été réaffectés à titre conservatoire sur des fonctions n’impliquant pas de missions sur la voie publique, dans l’attente du résultat de l’enquête administrative.

1 partage