Marseille: Le requin bleu de l’Estaque a t-il été sauvagement capturé comme le montrent des vidéos?

Le requin bleu est une espèce commune de Méditerranée que l’on peut observer au large des côtes entre avril et octobre. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Une femelle requin a été aperçue plusieurs fois dans le port de l’Estaque à Marseille la semaine dernière.
  • Sur deux vidéos des hommes affirment avoir capturé le requin de l’Estaque.
  • Selon Nicolas Ziani, qui a participé au sauvetage de l’animal, il est difficile d’affirmer qu’il s’agit bien du requin de l’Estaque.
  • Sur une vidéo au moins, l’animal ne présente pas de blessure à l’œil.

C’est le feuilleton du moment à Marseille. Une femelle  requin bleu d’environ trois mètres a été aperçue dans le port de l’Estaque à Marseille la semaine dernière. Blessé à un œil et visiblement déboussolé, l’animal a été ramené au large à plusieurs reprises durant le week-end. Mais à chaque fois elle est revenue dans les eaux stagnantes du port. Depuis dimanche, deux vidéos montrant la capture du requin par des inconnus font vivement réagir les internautes.

Sur la première, postée sur Youtube et supprimée depuis, on y voit deux hommes se débattre avec un poisson s’apparentant à un requin. « Le requin à l’Estaque il est là hein les gars », en rigole l’un. Puis une fois le poisson capturé : « C’est bon, c’est bon, vous l’avez, voilà. Le requin de l’Estaque il a été achauffé (?) aujourd’hui, il est 20h27 ». Et la vidéo coupe.

« Sur ma mère, la ganache qu’il a le requin de l’Estaque »

Sur une deuxième vidéo, cette fois postée sur le réseau social Snapchat, le requin est désormais dans le coffre d’une voiture. « Regardez le requin, sur ma mère, en direct, la ganache qu’il a, oh le requin de l’Estaque. Oh il a pris… », s’esclaffe l’auteur de la vidéo.

Nicolas Ziani, scientifique du groupe Phocéen d’étude des requins, a participé aux opérations de sauvetage de l’animal. Il a également pu visionner les vidéos. Pour la vidéo de Snapchat, il est affirmatif : il ne s’agit pas du requin de l’Estaque. « La vidéo est d’assez mauvaise qualité mais j’ai pu voir que l’œil n’était pas crevé. Alors que l’œil gauche de la femelle requin qu’on a sauvée l’était. Sur ça, je suis certain », confie le spécialiste à 20 Minutes.

Période propice

Pour la vidéo postée sur Youtube, Nicolas Ziani a moins de certitudes. « Ce qui est sûr, c’est qu’il s’agit d’une femelle, qui a, à peu près, la même envergure que celle qui était dans le port de l’Estaque. Mais on ne distingue pas assez bien la tête pour voir si l’œil est crevé », explique-t-il.

Difficile également de savoir si les requins des vidéos sont le même individu, ou pas. « Nous sommes en plein dans la période commune pour observer ces animaux. Entre avril et octobre, ils sont au large mais ils peuvent aussi se rapprocher des côtes pour trouver de la nourriture, ou pour mettre bas. C’est potentiellement le cas de la femelle requin de l’Estaque, même s’il aurait fallu procéder à des examens pour avoir cette certitude », détaille Nicolas Ziani. Il se pourrait donc tout à fait que le requin, ou les requins, sur la vidéo soit un autre individu.

Espèce menacée, mais pas protégée

Quoi qu’il en soit, l’auteur de ces vidéos, comme les personnes qui capturent l’animal, ne risquent pas grand-chose. « Il s’agit d’une espèce menacée en Méditerranée, mais en revanche la législation autorise sa capture et sa vente. Il n’est pas rare de voir des requins bleus débarqués par les pêcheurs, qui se retrouvent sur les étals des supermarchés. Il serait possible de déposer plainte pour maltraitance animale, mais cela découlerait sur une véritable enquête et les autorités ont d’autres priorités », ne peut que constater Nicolas Ziani.

Pour lui, ce type d’attitude peut s’expliquer par l’émotion suscitée par la présence de l’animal aussi proche du rivage. « Tout le monde en parle donc ces personnes ont sûrement voulu en profiter pour faire parler d’elles. Ils savaient que leur vidéo serait provocante, au-delà de leur cruauté et de la débilité d’un tel acte », considère le scientifique

Depuis le dernier remorquage au large opéré samedi, personne n’a signalé la présence de la femelle requin à Nicolas, ni aux autorités avec lesquelles il est en contact : la gendarmerie maritime et le parc national des calanques.

T’as vu ?

VIDEO. Marseille: Un requin se balade dans le port de l’Estaque

Planète

VIDEO. Marseille: «Elle allait se laisser mourir là !» Le requin coincé dans un port est sorti

13 partages