Marseille : Le nouveau directeur de l’IHU suspend les essais cliniques

Le Pr Fournier, qui vient de succéder au controversé Didier Raoult à la tête de l’IHU Méditerranée Infection, a annoncé mercredi la suspension des essais cliniques dans l’établissement, après un nouveau rapport accablant et alors que la justice enquête sur les pratiques de l’institut.

« Je me suis assuré que tous les essais cliniques en cours relevant de la recherche impliquant la personne humaine [RIPH] soient suspendus, dans l’attente de la régularisation de la situation », écrit Pierre-Edouard Fournier dans une déclaration transmise à l’AFP.

Un ton conciliant

Le Pr Fournier, spécialiste des maladies infectieuses et dont la nomination avait suscité des réserves car il a lui-même longtemps travaillé sous l’égide du Pr Raoult, a pris ses fonctions en pleine tempête médiatique autour de l’institut.

Dans cette première prise de parole officielle, il a opté pour un ton conciliant qui tranche avec celui de son prédécesseur, assurant par exemple que ses premières réunions avec les hôpitaux marseillais (AP-HM) « ont permis de poser les bases de relations constructives et apaisées ».

Il se dit également « heureux » de rencontrer prochainement les ministres de la Santé et de la Recherche pour leur présenter son « plan d’action ambitieux » qui « mettra en œuvre les recommandations » du rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) et son homologue pour l’enseignement supérieur et la recherche (IGESR) publié lundi. 

De son côté l’IRD (Institut de recherche pour le développement) dont des équipes sont accueillis au sein de l’IHU, indique dans un communiqué, qu’il « contribuera à l’élaboration au suivi du plan d’action volontariste attendu par les deux ministres ».