Marseille: Le livreur de cannabis invente le sachet estampillé « Bonne dégustation »

Un sachet d’herbe de cannabis. Illustration. — V. Martini / Sipa

Il prenait les commandes par téléphone puis livrait les sachets d’herbe à domicile…La petite affaire à succès d’un livreur de cannabis marseillais a été stoppée net après un banal contrôle routier, a-t-on appris de source policière vendredi.

«C’est le trafic de drogue version Uber!», commente la police. Mercredi, dans le quartier populaire de Noailles à Marseille, récemment passé «quartier de reconquête républicaine», la brigade VTT de la police contrôle un homme de 33 ans à contre-sens sur son scooter, raconte cette source policière confirmant une information de La Provence.

Une trentaine de sachets

Alertée par l’odeur suspecte dégagée par la sacoche du motocycliste, la police le fouille et découvre un kilo de drogue, réparti en une trentaine de sachets. Sur chacun d’eux, une étiquette «Bonne dégustation».

Interrogé en garde à vue par les enquêteurs de l’Unité de recherche judiciaire, l’homme a expliqué que «ne trouvant pas de boulot, il avait commencé cette activité et était victime de son succès». Il gagnait entre 3.000 et 4.000 euros par mois, selon ses aveux. Lors de son arrestation, il portait au poignet une montre Rolex.

«Il avait une centaine de clients dont beaucoup étaient enregistrés dans son téléphone», a ajouté la source policière. Le trentenaire a assuré aux policiers qu’il avait des «règles» : il ne travaillait pas après 21 heures et ne vendait que du cannabis.

Encore en garde à vue vendredi matin, il devait être déféré au parquet dans la journée.

Marseille

Marseille: Des chercheurs vont bientôt tester le cannabis thérapeutique contre la maladie de Parkinson

Faits divers

Toulouse: Afin de fidéliser sa clientèle, le tout jeune dealer offrait des jeux à gratter

0 partage