Marseille et la Corse « prêtes » à accueillir le navire humanitaire de SOS Méditerranée

Dix-neuf jours que l’Ocean Viking, le navire humanitaire de SOS Méditerranée est en errance avec plus de 200 rescapés à son bord. Faisant face au « silence » des autorités italiennes, qui sous l’impulsion de leur nouveau gouvernement refuse d’accueillir comme elles le faisaient jusqu’à présent le navire humanitaire, l’association de secours en mer de migrants se tourne vers la France, dans un appel diffusé mardi.

Un appel auquel Benoît Payan a répondu, tout comme Gilles Simeoni, le président de l’Assemblée exécutive Corse. Sur Twitter, le maire de Marseille demande à la France d’ « ouvrir un port en urgence et [de] prendre ses responsabilités. Marseille, fidèle à son histoire, se tient prête », a-t-il écrit.

Sur la même plateforme, Gilles Simeoni a déclaré : « conformément à sa tradition d’hospitalité et pour éviter toute perte de vie humaine, la Corse est prête, si nécessaire, à accueillir temporairement l’Ocean Viking dans l’un de ses ports ».

De son côté, Paris insiste auprès des autorités italiennes et dénonce ce mercredi le « comportement inacceptable » de l’Italie.