Marseille : Bruno Le Maire exhorte la CGT à ne pas « faire la loi » après les menaces de manipuler les compteurs

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a vivement critiqué mardi la CGT qui menace, à Marseille, de « manipuler » des compteurs électriques pour faire baisser les factures de certains clients, notamment de boulangers.

« Ce n’est pas la CGT qui décide en France », « ce n’est pas la CGT qui décide des tarifs », « ce n’est pas à la CGT de faire la loi » mais « aux parlementaires », a-t-il martelé sur Europe 1.

« On a la capacité technique de le faire, sans mettre en danger les biens ni les personnes », a confié son secrétaire général Renaud Henry, sans donner plus de précisions sur la manière de procéder qui serait toutefois « complètement illégale ». Bruno Le Maire a jugé de telles mesures « inacceptables ».

Manipulation de compteurs

A Marseille, la CGT-Energie a évoqué lundi la possibilité de procéder à une « manipulation sur le compteur » pour que les boulangers puissent bénéficier de fortes réductions sur leur facture.

« On a la capacité technique de le faire, sans mettre en danger les biens ni les personnes », a confié son secrétaire général Renaud Henry, sans donner plus de précisions sur la manière de procéder qui serait toutefois « complètement illégale ». Bruno Le Maire a jugé de telles mesures « inacceptables ».