Marseille : Benoît Payan annonce sabrer le parc automobile

Immigration, énergie, envolée des prix, écoles, transports… Invité de France Info ce matin, Benoît Payan a répondu aux questions d’actualité. Parmi lesquels la facture exorbitante liée à l’envolée des prix de l’énergie sous fond d’inflation qui pèse pour 25 millions d’euros supplémentaires dans les finances de la municipalité. Une ligne budgétaire que la mairie avait anticipée, notamment en relevant les taux de sa taxe foncière.

A ce titre, et après avoir déjà pris la décision de limiter l’éclairage public de certains bâtiments, le maire de Marseille a indiqué que la ville divisera « par deux la parc automobile de la ville », qui compte près de 1.000 véhicules. « Un parc immense, peut-être le plus grand de France. Objectivement, ça sert à rien » , a estimé l’élu socialiste. Il précise également avoir demandé aux agents de baisser leur consommation de carburant de 30 %.

Ce que Benoît Payan ne dit pas en revanche, c’est que le parquet de Marseille enquête actuellement pour des soupçons de détournements et d’abus de biens publics, ainsi que de vols, commis par des agents de la ville au sein du parc automobile, comme vous le racontait 20 Minutes. L’occasion, donc, de faire d’une pierre deux coups : réduire la voilure (et la facture) énergétique de la ville, et sabrer un service qui présenterait de graves dysfonctionnements.