Manifestations en Iran : La justice convoque des personnalités du sport et du cinéma pour des contenus « provocateurs »

Cinq actrices, un entraîneur de football et deux anciens députés. La justice iranienne a convoqué huit personnalités publiques, accusées d’avoir publié des contenus « provocateurs » en soutien au mouvement de contestation en Iran. « A la suite de commentaires rédigés sans preuve sur les événements récents et de la publication de matériel provocateur à l’appui des émeutes par des personnalités politiques et des célébrités, ces personnes ont été convoquées samedi au bureau du procureur de Téhéran pour répondre aux autorités judiciaires », a déclaré Mizan Online tard samedi.

L’entraîneur du club de football Persepolis FC Yahya Golmohammadi avait vivement critiqué la semaine dernière les joueurs de l’équipe nationale pour ne pas « porter la voix du peuple opprimé aux oreilles des autorités », après la rencontre de la sélection iranienne avec le président Ebrahim Raïssi. Les deux ex-députés réformateurs Mahmoud Sadeghi et Parvaneh Salahshouri ont quant à eux appuyé ouvertement le mouvement de contestation notamment sur Twitter et dénoncé le recours du pouvoir à la force contre les manifestants.

Ces derniers ont été convoqués « pour s’expliquer sur la publication de contenus non documentés ou offensants ». Selon Mizan Online, les actrices Elnaz Shakerdoust, Mitra Hajjar, Baran Kosari, Sima Tirandaz et Hengameh Ghaziani ont été convoquées pour la publication de « contenus provocateurs » non précisés. Dimanche, les pages de Yahya Golmohammadi et de Baran Kosari n’étaient plus disponibles sur Instagram.