Macron demande à l’Azerbaïdjan de « revenir au respect du cessez-le-feu » avec l’Arménie

Lors d’un entretien téléphonique, Emmanuel Macron a « dit au président Aliev l’urgence de mettre fin aux hostilités, et de revenir au respect du cessez-le-feu », a indiqué l’Elysée, alors qu’au moins une centaine de soldats des deux côtés ont été tués mardi dans des combats.

Emmanuel Macron a « dit sa très grande inquiétude face à ces nouveaux affrontements et insisté sur la nécessité d’intensifier les efforts de négociation » entre les deux pays. Il a rappelé sa « disposition à y contribuer en lien avec tous les partenaires, notamment l’Union européenne », a ajouté la présidence française.

« Respect de l’intégrité territoriale »

Le président français s’est également entretenu dans la nuit de lundi à mardi avec le Premier ministre arménien Nikol Pachinian. Il a alors appelé au « respect de l’intégrité territoriale de l’Arménie ». L’Azerbaïdjan a accusé de son côté l’Arménie de violer « de manière intense » le cessez-le-feu annoncé par la Russie.

L’Union européenne a réclamé l’arrêt des hostilités et annoncé que le président du Conseil européen Charles Michel, qui dirige une médiation entre Erevan et Bakou, allait discuter avec les deux belligérants. Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a appelé les dirigeants d’Azerbaïdjan et d’Arménie pour les exhorter à parvenir à la paix.