Lyon : Une maison pour les seniors LGBT, une première en France

Le projet devrait voir le jour en 2024. La première Maison de la diversité de France, résidence pour les seniors LGBT, sera implantée à Lyon, sur les hauteurs du quartier de la Croix-Rousse. La décision a été votée mardi lors du conseil municipal. La ville s’était engagée dans ce projet en juillet 2021.

Le futur établissement sera un habitat participatif et partagé, et non une maison de retraite ou un espace de colocation comme il en existe déjà à Paris. Il disposera de 15 logements accueillant à la fois des étudiants et des personnes queers de plus de 65 ans. L’objectif est de lutter contre l’isolement des seniors qu’ils soient gays, lesbiennes, transgenres, transsexuels ou bisexuels. Une population particulièrement touchée par la solitude.

65 % des seniors LGBT vivent seuls, contre 15 % de seniors hétérosexuels

Selon l’association Les audacieuses & les audacieux, la France recense aujourd’hui un million de seniors LGBT dont 90 % n’ont pas d’enfant, 65 % vivent seuls (contre 15 % des séniors hétérosexuels) et 51 % sont « victimes d’un isolement total ». « Dans la plupart des Ehpad, les gens ne se sentent pas suffisamment en sécurité affective ou émotionnelle pour pouvoir s’assumer pleinement », souligne encore l’association.

Si Lyon est la première ville à accueillir une Maison de la diversité, d’autres sont également sur les rangs, comme Nice. Le modèle, en revanche, est déjà implanté aux États-Unis, au Canada, en Allemagne, en Espagne, au Royaume-Uni, en Suède, en Autriche, au Danemark ou aux Pays-Bas.