Lyon : Un épisode de pollution aux particules fines en cours, la circulation différenciée activée jeudi

Le 28 février 2019, lors d’un contrôle de police menée à Lyon, où a été instaurée la circulation différenciée. — E. Frisullo / 20 Minutes

  • Un épisode de pollution aux particules fines est en cours depuis mardi dans le bassin lyonnais et le nord Isère.
  • Le préfet a activé mercredi l’alerte de niveau 1 à la pollution et a décidé de mettre en place la circulation différenciée dès jeudi.
  • Les TCL seront accessibles pour trois euros par jour avec le ticket Crit’Air.

Il suffit de regarder la brume qui enveloppe la ville dès le lever du jour depuis le début de la semaine pour comprendre que la qualité de l’air à Lyon est médiocre. Le préfet du Rhône, qui a activé ce mercredi le niveau d’alerte 1 à la pollution de l’air aux particules fines dans le bassin lyonnais et le nord Isère, a décidé d’instaurer dès jeudi matin la circulation différenciée, apprend-on auprès des services de l’Etat.

Seuls les véhicules dotés de la vignette Crit’Air 0, 1, 2 et 3 seront autorisés à rouler dans le périmètre concerné par les restrictions de circulation. A savoir sur la plupart des axes (hors grandes artères) de Lyon, Caluire et Villeurbanne.

Dès ce jeudi également, la vitesse sera abaissée de 20km/h sur les grands axes où la vitesse autorisée est d’au moins 90km/h. « Ces mesures sont fondées sur la nécessité de rétablir rapidement un air de qualité pour la sécurité sanitaire de tous », rappelle le préfet de région Pascal Mailhos.

Pour inciter le public à laisser leur voiture au garage et à utiliser les transports en commun, Keolis a annoncé la mise en place dès jeudi du ticket Crit’Air. Vendu trois euros, il permet de voyager sur tout le réseau toute la journée.

Planète

Lille : Préparez-vous à suffoquer ces prochains jours dans la métropole

Sport

Open d’Australie: Les organisateurs dévoilent leur plan pour mesurer la pollution dans l’air

1 partage