Lyon : Peu dotée en piscines, la ville ferme les bassins de Garibaldi à « minima » jusqu’à l’été

L’offre s’appauvrit. Souvent critiquée pour son manque de bassins, la ville de Lyon a dû se résoudre à fermer la vieillissante piscine Garibaldi « a minima jusqu’à l’été ». L’établissement datant de 1933 n’est plus accessible depuis un mois. Mi-octobre, un pan de mur est tombé à l’intérieur. Des analyses ont été effectuées, relevant la présence d’amiante, indique ce mercredi soir la ville dans un communiqué.

D’importants travaux vont être réalisés pour une durée encore indéterminée. Mais ils s’annoncent longs. Les équipes vont devoir désamianter le site – ce qui inclut d’enlever tous les équipes électriques et thermiques ainsi que les parements – avant de remettre en état les murs des halls des deux bassins.

Une mauvaise nouvelle puisque les nageurs vont devoir se rabattre sur les 5 autres piscines ouvertes l’hiver. « Conscients de la gêne occasionnée pour les différents publics qui fréquentent la piscine (scolaires, clubs sportifs et grand public), les services de la Ville de Lyon se mobilisent pour étudier toutes les solutions alternatives », conclut la municipalité.