Lyon : Démantèlement d’un vaste trafic d’opiacés destinés aux mineurs isolés

Leur cible : des mineurs isolés, des gosses accros aux opiacés ou des toxicomanes. Leurs principaux clients : des revendeurs. Cinq hommes de la région lyonnaise ont été mis en examen et incarcérés, révèle Le Parisien. Ils sont soupçonnés d’avoir mis en place un important trafic de médicaments.

Grâce à de fausses ordonnances, ils arrivaient à se procurer gratuitement des boîtes de Rivotril ou de Lyrica qu’ils écoulaient ensuite à Lyon et Grenoble auprès de revendeurs, essentiellement des souteneurs de mineurs isolés. Les enfants ou adolescents étaient parfois forcés de « commettre des délits pour quelques cachets », indique au Parisien une source proche du dossier.

Très bien organisés, les membres du réseau allaient s’approvisionner aux Pays-Bas ou en Belgique, lorsqu’ils avaient fait le tour des pharmacies françaises. Les enquêteurs les pistaient depuis deux ans. Ils les ont arrêtés mardi matin. Huit personnes ont été interpellées dont les cinq suspects mis en examen. Des centaines de cachets, des boîtes de psychotrope et des fausses ordonnances ont été découvertes lors des perquisitions.