« Lupin » : La série booste les ventes de livres « Arsène Lupin » et fait le bonheur des parents

Dans la série « Lupin » sur Netflix, le héros Assane Diop est lui-même fan des livres de Maurice Leblanc et du gentleman cambrioleur Arsène Lupin — Netflix

Bientôt 70 millions de spectateurs pour Lupin avec Omar Sy… et autant de lecteurs d’Arsène Lupin de Maurice Leblanc ? Peut-être pas, mais il n’en reste pas moins que les ventes des livres du gentleman cambrioleur ont été boostées par la série Netflix. Comme l’engouement pour les échecs en ligne après Le Jeu de la dame ou les inscriptions dans les clubs de volley-ball à l’époque de Jeanne et Serge (les vrais… les vieux savent). « Je ne sais pas si on peut parler de boom des ventes, mais il y a eu clairement davantage de demandes », commente Jérôme, libraire à La Malle aux Histoires à Pantin, en Seine-Saint-Denis. Il reconnaît même ne pas avoir totalement anticipé le succès de la série et donc des livres.

« Les parents sautent sur l’occasion »

« Il y a bien sûr la nouvelle édition Arsène Lupin, Gentleman cambrioleur, à l’image du livre-totem d’Omar Sy dans la série, continue le libraire. Mais ce n’est pas forcément une demande spécifique. Les gens veulent « du Arsène Lupin ». » Des gens, et en fait souvent des parents, dont les enfants ont vu et aimé la série, et veulent se plonger dans les livres. « Les parents sautent sur l’occasion. » Une tendance confirmée par les professeurs des écoles. « Cette semaine, j’ai trois élèves de 6e qui sont venus au collège avec des livres de Maurice Leblanc, témoigne l’un d’entre eux sur Twitter. Ils les dévorent, se les conseillent, en discutent. Un flambeau se passe, une œuvre survit. »

Dix jours après la mise en ligne de la série, la réédition spéciale, recueil de neuf nouvelles dont Le Collier de la reine, est ainsi toujours dans le top 5 des meilleures ventes des sites Amazon et Fnac. Avec également des éditions poches de Gentleman cambrioleur et L’Aiguille creuse, ornés d’un bandeau « Découvrez le livre qui a changé la vie d’Assane, votre héros de la nouvelle série Lupin ». Un succès donc, mais pas non plus une totale surprise.

Trois réimpressions en cours

En effet, Hachette, éditeur historique de l’œuvre Maurice Leblanc, avait prévu le « coup » en démarchant Netflix. « Quand nous avons appris qu’ils préparaient une série inspirée d’Arsène Lupin, nous sommes allés voir Netflix France et ils ont dit oui tout de suite pour un partenariat exclusif », déclare la directrice de Hachette Romans et du Livre de Poche Jeunesse, Cécile Térouanne, dans Le Parisien. Les deux avaient déjà travaillé ensemble sur des livres autour des séries Riverdale, Sabrina ou Stranger Things. « Je dois avouer que je ne pensais pas que cela irait aussi vite, ajoute l’éditrice dans le HuffPost. L’engouement spontané et déjà très populaire est incroyable. » Trois réimpressions sont ainsi en cours, pour un total de 60.000 exemplaires de ces nouvelles éditions, 40.000 pour la réédition spéciale et 10.000 pour chaque édition poche.

Le libraire Jérôme en profite pour faire du stock, lui qui vend une poignée d’Arsène Lupin chaque année d’habitude. « Ce genre d’engouement est souvent succint, et peut s’essouffler au bout de deux semaines. Mais une seconde salve d’épisodes de la série arrive cette année. Il faut être prêt. »

Série

Audiences de « Lupin » sur Netflix : La série d’Omar Sy plus forte que « Le Jeu de la dame » et « Bridgerton »

Série

« « Lupin » est annonciateur d’un changement qui va dans le bon sens », estime Omar Sy

648 partages