« Luck » : la chance et la malchance s’expliquent avec humour dans ce film d’animation

Il est noir et il porte bonheur. Tom, le chat héros de Luck de Peggy Holmes a tout pour plaire. Ce film d’animation familial disponible sur Apple TV dès ce vendredi et découvert à Annecy, est aussi amusant qu’extrêmement original.

Il raconte l’histoire d’une jeune fille malchanceuse, de ce matou craquant, d’un dragon femelle, d’une licorne mâle, de lutins, de cochons, de légumes et de lapins évoluant dans deux univers bien distincts : la chance et la malchance. De quoi dépayser durablement le spectateur pour le retour aux affaires de John Lasseter, transfuge de chez Disney et Pixar, dont on sent la patte bienveillante. « Il était là à tous les stades de la création pour nous faire bénéficier de son expérience », précise le scannériste Kiel Murray à 20 Minutes.

« Les deux mondes qui séparent les chanceux et les malchanceux constituent la force d’une histoire que nous avons voulu rendre originale », insiste la réalisatrice Peggy Holmes à qui l’on doit plusieurs aventures de la Fée Clochette. Emportés par des rouages bien huilés, les personnages voient leurs vies bien rodées partir en éclats quand leurs univers s’entremêlent au risque de causer la perte de tout le monde. « Le film montre qu’on peut finalement créer sa propre chance si on prend son existence en mains » , insiste Kiel Murray.

Ce message sympathique prend la forme de péripéties délirantes et de courses-poursuites époustouflantes teintées d’une bonne dose d’humour. On a décidément de la chance de découvrir ces aventures délirantes. Luck se déguste avec un immense plaisir.