Lokomotiv Moscou – OM : « Ce soir on en perd deux », Jorge Sampaoli frustré de l’égalisation dans les dernières minutes

Frustrés et déçus, mais de l’envie. Sentiments partagés mercredi soir à Moscou pour l’Olympique de Marseille après le match nul (1-1) contre le Lokomotiv, pour leur entrée en lice en Ligue Europa. Les Olympiens se sont fait égaliser alors qu’ils auraient dû gagner ce match, après la qualité et l’envie montrée par la jeune troupe de Jorge Sampaoli.

« Notre erreur a été de ne pas concrétiser nos occasions, on aurait dû marquer avant. On a eu une série d’occasions, un pourcentage de possession supérieur à 70 %, beaucoup de frappes… », a listé l’entraîneur argentin. Et un penalty généreux accordé par l’arbitre à la 59e, sur un débordement d’Under légèrement déséquilibré par Tiknizyan. Le défenseur du Lokomotiv s’est même fait expulser pour son geste plus maladroit que dangereux.

« Je suis content de la prestation, même si le résultat paraît injuste »

Une ouverture du score logique, mais finalement contre-productive puisque les Marseillais ne sont jamais parvenus à marquer, malgré la supériorité numérique de 30 minutes. « On est très déçus. Aujourd’hui on devait ramener trois points. On doit tuer le match bien avant, surtout qu’ils sont à 10. Mais c’est pas parce qu’on mène 1-0 qu’on a gagné. A la 88e, on ne doit pas non plus prendre ce contre, on doit les faire courir », a analysé William Saliba après coup. Le défenseur a vu Valentin Rongier perdre la balle sous ses yeux dans les dernières minutes, et surtout Anjorin tromper Pau Lopez. Le gardien est loin d’avoir rassuré pour sa deuxième titularisation.

« On est frustrés mais il fallait marquer le deuxième but. Mais l’égalisation n’efface pas notre très bon match. On était venus pour gagner et on a tout fait pour ça », a préféré relativiser Jorge Sampaoli, tout comme Saliba : « On est très frustrés car c’était un excellent match. Il ne faut pas tout retirer non plus, on a bien joué au ballon, bien attaqué, on aurait dû marquer deux ou trois buts ».

Guendouzi, Under, Gerson, Rongier, malgré son erreur, et l’entrant Lirola, ont tout tenté mais c’est dans le dernier geste qu’ils ont péché. A l’image de Bamba Dieng, beaucoup plus timide que contre Monaco. Pas de quoi inquiéter Sampaoli. « Malgré la fin, je suis heureux d’avoir vu cette équipe avec beaucoup de jeunes essayer de gagner et de marquer. Je suis content de la prestation, même si le résultat paraît injuste. Il ne faut pas oublier le match qu’on a fait. Le football est comme ça. C’est un tournoi très court. Parfois on sauve un point et c’est un peu injuste, ce soir on en perd deux. On espère les récupérer rapidement. Il faut travailler encore, il y a encore des matchs », a-t-il philosophé. L’OM va retrouver la Ligue dès dimanche contre Rennes avant d’enchaîner 5 matchs en 15 jours.