Lille : Comment le Losc compte développer le foot féminin via les clubs amateurs

A l’heure de l’Euro de football, la ville de Lille s’active pour encourager les joueuses de demain. La mairie a annoncé la création d’un label « Club partenaire » avec la section féminine du Losc. Trois clubs, l’ES Fives Louvière Pellevoisin, l’OS Fives et Lille Moulins Carrel, ont signé cette convention avec l’équipe de D2.

Le Losc féminin s’engage auprès de clubs de quartiers lillois afin qu’ils s’investissent encore davantage dans la pratique du foot féminin. Une « date dans le développement du football féminin lillois », alors que le nombre de licenciées en France ne cesse d’augmenter, avec 200.000 pratiquantes en 2020.

Un partenariat aux multiples acteurs

Cedrick Hamel, référent football féminin du club Lille Moulin Carrel, explique que ce partenariat « est né d’une volonté de l’équipe municipale, qui a su écouter les idées qu’on leur a présenté ». Patrick Robert, président du Losc féminin, précise que « ce projet avait déjà été présenté à la maire avant la pandémie ».

Le Losc féminin s’engage dans un accompagnement « humain et matériel, avec un rendez-vous annuel pour faire un point sur le partenariat », développe le président du club professionnel. Pour être éligibles à ce label, les clubs, déjà partenaires du Losc, devaient être implantés sur le territoire communal et avoir une section féminine. « On pense aussi à l’équipe de Bois-Blanc et Wazemmes pour les clubs à venir », confie Patrick Robert.

Développer l’encadrement du foot féminin

Les clubs partenaires pourront développer l’encadrement de leurs sections avec l’aide du Losc. « On va délocaliser des entraînements, avoir des échanges techniques avec les éducateurs », explique Patrick Robert. Une rencontre aura lieu dès la rentrée : les clubs pourront inviter le président du Losc, le technicien référent et plusieurs éducateurs à la réunion de début de saison à Villeneuve d’Ascq.

Ce partenariat est une opportunité pour permettre aux entraîneurs et aux joueuses de progresser. Les éducateurs des clubs pourront participer à des entraînements du groupe D2 féminines. Quant aux joueuses, « à Lille Moulin Carrel, nous allons pouvoir encadrer les U9, grâce à un entraînement en plus, juste entre filles, avec l’éducateur du Losc. C’est une chance pour elles. Chaque club a un objectif propre à sa section féminine. Chez nous, c’est avoir un encadrement de qualité pour les toutes petites. »

L’occasion de proposer plus de rencontres féminines

Ce label est aussi un encouragement à multiplier les rencontres féminines, pour que les joueuses se mesurent à leurs homologues du Losc, et démocratiser l’accès au foot féminin. « C’est un encouragement au développement du football féminin à Lille, qui a de l’avenir ! Chez nous, on est passés de 0 à 20 seniors en trois ans, et de 2 à 15 joueuses en U6/U9 », raconte Cédrick Hamel.

Pour parfaire ce partenariat, le Tournoi International U19 Féminines de la ville de Lille pourrait prendre vie dans la capitale des Flandres « en 2022 si tout va bien », espère Patrick Robert. Et grâce au label, les clubs partenaires pourront non seulement jouer, mais aussi s’investir dans l’organisation de l’évènement.