Lilian Renaud, ancien vainqueur de «The Voice», n’est pas satisfait de son portrait dans «Sept à Huit» sur TF1

Le chanteur Lilian Renaud. — PJB/SIPA

C’est ce qu’on appelle un petit recadrage. Dimanche, Lilian Renaud, gagnant de The Voice en 2015, levait le voile dans le portrait de Sept à Huit sur TF1, autour de son absence depuis deux ans. Le jeune homme, ancien fromager, expliquait notamment avoir été dépassé par les événements, évoquant même un burn-out, et avoir eu le besoin de retourner dans sa famille. Il révélait aussi ne pas comprendre les choix de sa maison de disques de l’époque. « Le premier single est choisi par la maison de disques, pas par nous. Je n’aime pas ce titre. Pas du tout. Parce que je ne l’ai pas écrit, pas composé », précise-t-il, tel que le rapporte Puremédias.

Mais au lendemain de la diffusion de ce portrait, Lilian Renaud a fait savoir son insatisfaction via un post Facebook. « Aujourd’hui, j’ai besoin de prendre la parole », explique le chanteur.

Cet arrêt de carrière un peu brutal est absolument de mon propre souhait

« Il y a quelques jours, une journaliste bienveillante m’appelle pour parler de l’interview, me demande ce que j’avais envie d’exprimer, pourquoi je voulais faire ce portrait. Une démarche que j’ai trouvée exemplaire et adorable au vu de l’importance de ce portrait et de l’énorme audience de cette émission, commence-t-il. Une heure trente se passe, on parle, on échange énormément. La première chose que je lui dis est exactement celle-là. Je ne suis pas là pour accabler qui que ce soit, ou dénoncer quoi que ce soit. Cet arrêt de carrière un peu brutal est absolument de mon propre souhait. Un peu plus loin dans la discussion nous parlons de la maison de disques et que malgré nos désaccords, j’y ai rencontré de belles personnes qui ont fait ce qu’il pouvait avec moi, sans vouloir jamais me faire du mal ou me transformer mais en composant aussi avec les gens qui travaillent au-dessus d’eux. A qui ils doivent rendre des comptes. »

« C’est un peu dur pour moi »

Le chanteur revient ensuite sur sa « personnalité hypersensible qui avait du mal à se trouver dans ce monde parfois compliqué », et sur les leçons de cette histoire : « j’ai appris à m’aimer et à m’accepter comme je suis ». « J’ai aussi dit que je referais The Voice sans hésiter car cette émission m’a tellement appris, et j’y ai trouvé de vrais amis », ajoute-t-il. Des éléments que Lilian Renaud ne semble pas avoir retrouvés sur TF1 dimanche.

« Mais rien de tout ça n’est ressorti dans le portrait, et c’est un peu dur pour moi. Car ce retour était plus qu’important pour moi. Alors oui je n’aime pas mon premier single, oui la notoriété a été difficile pour moi, oui j’ai fait un burn-out, oui j’ai travaillé avec mon frère pour remonter la pente. Mais l’histoire est plus complexe. Et je n’ai pas fait de descente aux enfers, j’ai juste vécu la vie comme elle est venue. Car vivre la vie est la solution à la vie », conclut-il.

Télévision

«The Voice» :  London Loko séduit le jury et horripile le public

Télévision

«The Voice»: Jenifer (en larmes) sauve Petru de l’épreuve des K.O.

2 partages