Ligue 2 : Sochaux refuse de décaler le match contre Caen malgré les obsèques de l’épouse de Stéphane Moulin

Dans le genre de manque de classe, on se demande bien quelle mouche a piqué le FC Sochaux. Alors que son adversaire du week-end, le SM Caen, est endeuillé par le décès de la femme de son entraîneur Stéphane Moulin, survenu mercredi, le club du Doubs a refusé la demande du club caennais d’avancer le match à vendredi pour que certains de ses membres puissent assister aux obsèques, ce samedi.

« L’ensemble du FCSM compatit à l’immense peine ressentie par Stéphane Moulin et ses proches. Il aurait aimé pouvoir donner suite à la demande du SM Caen de changer le jour où l’horaire de la rencontre de la 19e journée de Ligue 2 entre les deux équipes, explique Sochaux dans un communiqué. Face à la nécessité de très vite devoir s’accorder sur une nouvelle programmation et au regard de ce que cela induit en termes d’organisation, le FCSM a dû malheureusement se résoudre à ce que le match se dispute le samedi 14 janvier à 15 heures. »

« Comportements pathétiques »

La Ligue de football professionnel avait, elle, accepté la requête, tout comme le diffuseur beIN Sports. La LFP a même proposé à Sochaux de jouer dimanche à 15 heures ou lundi à 20h45, afin de lui donner plus de temps pour s’organiser. En vain.

Face à ces refus, le copropriétaire du club normand Pierre-Antoine Capton n’a pas hésité à dire tout le mal qu’il pensait de ce manque d’élégance la plus élémentaire. « Les clubs sont des familles. Malheureusement, tant que certains l’oublieront, on continuera à voir des comportements pathétiques », a observé le dirigeant sur son compte Twitter.