Ligue 1: Monaco et Ben Yedder mettent une rouste à Ajaccio avant le choc face à l’OM

Monaco, avec notamment un triplé de Wissam Ben Yedder, s’est très facilement défait d’Ajaccio (7-1), dimanche lors de la 19ème journée de L1, pour pointer à cinq longueurs du podium, au terme de la phase aller.

Cette facile victoire, qui s’est dessinée en première période durant laquelle Wissam Ben Yedder et ses acolytes ont marqué à cinq reprises, permet à Monaco de poursuivre son invincibilité en L1 en 2023 (trois victoires et un nul) et de s’accrocher à cinq points de l’actuel troisième Marseille, chez qui ils se déplaceront dans deux semaines, le 28 janvier (21h00).

Auteur d’un triplé en 14 minutes entre la 21 et 35e minutes avec deux buts du gauche (3-1, 21e, et 4-1, 28e, sur un subtil service d’Aleksandr Golovin), et un pénalty du droit (5-1, 35e), le capitaine Ben Yedder, auteur désormais de 11 buts en L1 cette saison, a été le grand artisan de la démonstration monégasque.

Pourtant, depuis la reprise post-Coupe du monde, il n’avait disputé que 72 minutes en trois rencontres dans l’élite (45 à Auxerre, aucune contre Brest et 27 à Lorient).

Un retour tonitruant après trois matchs sur le banc

Ajaccio, pour sa part, trop vite mené 2-0, à la suite de réalisations d’Axel Disasi sur corner (1-0, 2e), et de Krépin Diatta à la réception d’un centre fort de Vanderson (2-0, 6e), n’a jamais été en mesure de rivaliser avec son adversaire. Même lors que Youcef Belaïli est venu tamponner Guillermo Maripan avant de marquer d’une belle frappe brossée (2-1, 11e).

Les Corses, qui recevront Lyon lors de la prochaine journée, sont désormais relégables, en raison d’une très mauvaise différence de buts (15 points, -16, contre -10 pour Strasbourg, 16e, et -15 pour Brest, 17e).

Le score acquis aisément à la pause a permis à Philippe Clement de faire tourner son effectif. Ses hommes sont toutefois restés appliqués. Ils ont aggravé la marque à deux reprises par l’intermédiaire de Breel Embolo.

D’abord, tout juste entré en jeu, le Suisse a dévié de la tête une reprise de Diatta (6-1, 63e). Puis, il a chipé le ballon au défenseur Oumar Gonzalez pour inscrire d’un joli ballon piqué (7-1, 89e) son 10e but en L1.