Liban : Au moins cinq braquages de banque en une journée

Le Liban est-il en train de se transformer en Far West ? Frappés par une sévère crise économique depuis 2019, les Libanais peinent, en sus, à retirer leur propre argent, les banques ayant limité les retraits à 200 dollars par mois. Une somme dérisoire dans un pays où les prix ont explosé et où les frais médicaux atteignent souvent plusieurs milliers de dollars.

Ce vendredi, deux nouvelles banques ont été braquées par des clients voulant retirer leurs économies, portant à cinq le nombre d’incidents de ce type dans le pays en une journée, selon des correspondants de l’AFP et une source sécuritaire.

Après un premier braquage tôt dans la matinée dans le sud du pays, quatre autres ont été signalés dans la capitale Beyrouth et dans le sud du pays.