Levallois-Perret : Pour son dernier conseil municipal, Isabelle Balkany assure le show

Dernier conseil municipal d’Isabelle Balkany — Caroline Politi/20 Minutes

  • Alors que Patrick Balkany a été libéré, mercredi, pour des raisons de santé, se tenait ce jeudi le dernier conseil municipal de « l’ère Balkany ».
  • Patrick Balkany fut maire de Levallois-Perret de 1983 à 1995 et depuis 2001.
  • Après avoir longtemps fait planer le doute sur une nouvelle candidature, le couple a finalement annoncé en décembre qu’il renonçait à se représenter.

Plus de 40 minutes avant, la salle était déjà pleine à craquer. Les premiers arrivés ont patienté près d’une heure sous une pluie glaciale pour pouvoir se glisser sur les banquettes en velours rouge de la grande salle du conseil municipal de Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine. Et ce ne sont pas pour les 36 points à l’ordre du jour – principalement des subventions diverses et variées – qui ont attiré un tel public. Ce jeudi soir, Isabelle Balkany, maire par intérim depuis l’incarcération de son mari, orchestrait son dernier conseil municipal. Le couple, condamné en première instance pour fraude fiscale et blanchiment aggravé, a annoncé en décembre – après avoir fait planer le douter – renoncer à un nouveau mandat.

Si certains administrés ont espéré jusqu’à la dernière minute la visite surprise de Patrick Balkany, libéré mercredi soir pour des raisons de santé après plus de cinq mois de détention, c’est seule que la première adjointe a fait son entrée, accueillie par une standing ovation. L’édile ne boude pas son bonheur, prend longuement les uns et les autres dans les bras, salue ceux qu’elle reconnaît dans le public. « Je suis dans un état second depuis hier », lâche-t-elle à peine assise, avant d’excuser l’absence de son mari qui doit se reposer en prévision d’une opération chirurgicale. « Mais Patrick m’a donné une lettre pour vous… »

« Un leader exceptionnel »

Pendant de longues minutes, l’édile a lu « l’histoire d’amour » qui lie son mari à Levallois-Perret dont il fut le maire entre 1983 et 1995 puis sans discontinuer depuis 2001. « En 1983, nous étions dans une petite ville en friche, livrée à elle-même… » Dans le public, majoritairement acquis au couple, les applaudissements redoublent à chaque fois qu’Isabelle Balkany évoque les faits d’armes de son mari ou prononce simplement son nom. Une adjointe ravale ses sanglots en évoquant cette fin de mandature. « Merci d’avoir été un leader exceptionnel, pour vous, nous aurions décroché la lune », lâche-t-elle avant de se rassoir lourdement.

Le stand-up a parfois pris des allures de vaudeville lorsque le conseil est entré dans le vif du sujet. Habitué des joutes oratoires et des petits mots assassins, Isabelle Balkany a sèchement rabroué Arnaud de Courson, candidat DVD à la mairie et opposant historique du couple. Des huées se sont alors fait entendre dans le public, sans toutefois parvenir à déstabiliser l’édile. Au terme d’1h45 de conseil, Isabelle Balkany a clos la séance sous un tonnerre d’applaudissement. « J’ai pas été maire longtemps, mais ça m’a bien plu », a-t-elle lâché en quittant son fauteuil rouge.

Municipales

Municipales 2020 à Levallois : « Même en prison, j’aurais voté pour lui », Patrick Balkany ne sera pas candidat

Justice

Procès pour « fraude fiscale » : Isabelle Balkany assure le spectacle en l’absence de Patrick

5 partages