Les infos immanquables du jour: Michel au rattrapage du bac, légalisation du cannabis, les looks de Céline Dion

Céline Dion lors de la Fashion Week automne-hiver 2019-2020 à Paris, le 2 juillet 2019. — J.M. HAEDRICH/SIPA

Pour bien débuter votre week-end, quoi de mieux que nos immanquables. A lire et à partager que vous soyez à Matour ou à Pirou.

Michel Barda, le doyen des candidats au bac en 2019. Michel Barda, le doyen des candidats au bac en 2019. – Michel Barda

Une tuile inattendue pour Michel Barda, 77 ans, le doyen des candidats au bac cette année. « J’ai obtenu 9,41 et je vais passer les oraux de rattrapage. Je suis très étonné », annonce-t-il à 20 Minutes qui l’avait déjà interviewé pendant ses révisions. Sa déception est d’autant plus grande que Michel visait la mention « assez bien » pour son bac L, qu’il a préparé en candidat libre dans un village de l’Yonne. Il avait déjà tenté de décrocher le précieux sésame il y a cinquante-quatre ans. Et cet échec lui était resté en travers de la gorge. « Il manque une brique à mon mur, je compte bien l’ajouter », nous avait-il confié. Mais les résultats à ses épreuves n’ont pas été à la hauteur de ses espérances : « Je pensais avoir obtenu au moins 11/20 en philo, mais je n’ai eu que 9. Et en français, je n’ai eu que 7/20. Quand j’ai consulté ma note d’histoire-géographie, j’ai cru tomber de ma chaise, car j’ai eu 2/20 alors que je pensais avoir réussi mon épreuve sur les conflits au Proche et au Moyen-Orient. Je me demande s’il n’y a pas eu une erreur. Je pense d’ailleurs aller consulter ma copie », confie-t-il.

Soudain, les policiers mettent les gaz et débutent une sorte de course-poursuite pour rattraper l’homme qui les a doublé. En quelques minutes, et après plusieurs secousses, les forces de l’ordre parviennent à stopper l’individu, en plein excès de vitesse. Bilan des opérations : le conducteur risque une suspension, voire un retrait de son permis, à la veille des vacances scolaires.

Paris, bientôt une ville test pour la légalisation du cannabis récréatif ? Le groupe Radicaux de gauche, centre et Indépendants (RGCI) veut « faire de Paris un territoire d’expérimentation de la légalisation du cannabis récréatif pour les personnes majeures en veillant à son encadrement strict ». Cette proposition sera évoquée au Conseil de Paris qui s’ouvre ce lundi. Un vœu qui fait écho à une tribune signée par plus de 70 personnalités qui appellent à légaliser le cannabis au nom du « pragmatisme ». « Alors que de nombreux élus signent une tribune appelant à la légalisation du cannabis, les élus signataires du vœu souhaitent la fin du statu quo sur cette question », note le groupe RGCI. Que demandent les élus précisément ?

Au bord de la Méditerranée, on sirote du muscat de Frontignan, de Lunel, de Mireval ou de Rivesaltes. Mais des muscats, il y en a des tas, partout dans le monde. Capitale de ce cépage, Frontignan, dans l’Hérault, dont les vins étaient déjà appréciés au Moyen-Age, a accueilli mercredi et jeudi le concours Muscat du monde. Une quarantaine d’experts ont levé le coude pour tenter de départager quelque 230 nectars, issus de 24 pays. Des plus connus, de France, d’Italie ou d’Espagne, aux plus rares, de Bulgarie, de Roumanie, de République tchèque, d’Australie ou d’Afrique du Sud. Avec certains crus exceptionnels, vendus jusqu’à 1.500 ou 2.000 euros la bouteille. Tous à consommer avec modération.

Pour un panorama total de l’actualité, jetez-vous sur notre podcast Minute papillon!.

Société

Les fuites des résultats du bac sur le site de l’académie de Lille sont dues à un «problème technique»

Paris

Airbnb, Booking… On a suivi la brigade des locations de logements touristiques à Paris

3 partages