Les infos immanquables du jour : Grenelle des violences conjugales, candidats milliardaires et « petite » réforme des retraites

Edouard Philippe lors de la clôture du Grenelle des violences conjugales le 25 novembre 2019. — Eric TSCHAEN-POOL/SIPA

Nouvelle semaine, nouvelles actus. Voici votre condensé quotidien des infos immanquables de ce lundi.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, et Marlène Schiappa, la secrétaire d'État chargé(e) de l'Égalité entre les femmes et les hommes lors de la conférence de presse de clôture du Grenelle des violences conjugales, le 25 novembre 2019. Le Premier ministre, Edouard Philippe, et Marlène Schiappa, la secrétaire d’État chargé(e) de l’Égalité entre les femmes et les hommes lors de la conférence de presse de clôture du Grenelle des violences conjugales, le 25 novembre 2019. – STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Près de trois mois après le lancement du Grenelle des violences conjugales, le Premier ministre a présenté, ce lundi, une quarantaine de mesures visant à endiguer les violences conjugales et les féminicides – 137 femmes ont été tuées par leur compagnon ou leur ex-compagnon depuis le début de l’année – et provoquer un « électrochoc ». 20 Minutes en dresse la liste par ici.

Le milliardaire et ancien maire de New York, Michael Bloomberg, s'est lancé dans la course à la présidentielle 2020. Le milliardaire et ancien maire de New York, Michael Bloomberg, s’est lancé dans la course à la présidentielle 2020. – Joseph PREZIOSO / AFP

A onze mois de l’élection présidentielle américaine, qui se tiendra le 3 novembre 2020, le milliardaire Michael Bloomberg, ancien maire de New York, s’est lancé, ce dimanche, dans la course à la Maison Blanche. Objectif : faire tomber Donald Trump, autre célèbre milliardaire new-yorkais. La course au bureau ovale est-elle en train de devenir une course au compte en banque ? L’éclairage de Laurence Nardon, directrice du programme Etats-Unis à l’Institut français des relations internationales (Ifri) est à lire par ici.

Le haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, participe à une consultation citoyenne le 21 Novembre 2019 a Poitiers. Le haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, participe à une consultation citoyenne le 21 Novembre 2019 a Poitiers. – GUILLAUME SOUVANT/DICOM/SIPA

Alors que le gouvernement réunit les partenaires sociaux ces lundi et mardi pour faire le point sur la réforme des retraites (et tenter d’éviter la grève du 5 décembre prochain), la question d’un retour à l’équilibre du système actuel occupe tous les esprits. Selon un rapport publié part le Conseil d’orientation des retraites (COR) la semaine dernière, le système des retraites actuel présenterait un déficit compris entre 7,9 milliards d’euros et 17,2 milliards d’euros à l’horizon 2025. Dans la logique du gouvernement, c’est autant d’économies à trouver rapidement s’il veut tenir sa promesse d’un retour à l’équilibre, avant son autre grande réforme vers un système de retraite universel. Un collectif d’économistes estime toutefois qu’il n’est pas nécessaire d’allonger la durée du travail pour dégager de nouvelles recettes. Les explications par ici.

20 Minutes lance, ce lundi, une nouvelle série de témoignages baptisée « Exposé(s) » consacrée aux lanceurs d’alerte. Maltraitance en Ephad, risques sanitaires, dysfonctionnements du système politique… Ces hommes et ces femmes ont permis de dévoiler des scandales jusqu’ici ignorés du grand public.  Cette semaine Philippe Pascot, ancien adjoint de Manuel Valls à la mairie d’Evry, raconte comment il en est arrivé à dénoncer les dérives du système politique français.

Série

« Trauma », « Prodigal Son », « Riverdale »… Le retour du bon vieux serial killer ?

Sport

Real Madrid-PSG : Bale ? Mbappé ? Zidane « est là pour parler football », plutôt, avant le choc

0 partage