Les infos immanquables du jour : Cannabis thérapeutique, guet-apens et prénoms gênants

Illustration d’une plantation de cannabis, ici en Californie. — Richard Vogel/AP/SIPA

Déjà la tête au week-end ? On ne vous en voudra pas. En revanche, il serait quand même franchement dommage de louper les immanquables du jour, un condensé de tout ce que l’actu a de meilleur à offrir à lire en moins de 20 minutes sur 20 Minutes. Vous êtes prêts ?

La décision du jour : L’Assemblée nationale donne son feu vert pour une expérimentation du cannabis thérapeutique

Dans le cadre de l’examen du projet de budget de la Sécurité sociale pour 2020, l’Assemblée nationale a donné son feu vert, ce vendredi, à une expérimentation de l’usage médical du cannabis. A main volée, les députés ont voté l’amendement Veran, et c’est parti pour deux ans d’expérimentation à partir « du premier semestre 2020 », espère la secrétaire d’Etat à la santé Christelle Dubos. « Elle pourra porter sur 3.000 patients en France et visera à expérimenter l’impact positif des dérivés du cannabis sur certaines pathologies », a expliqué le député Olivier Véran (LREM), en rappelant que « 17 pays de l’Union européenne ont déjà autorisé des traitements à base de cannabis médical ».

Pompiers et policiers sont tombés dans un guet-apens dans la nuit de jeudi à vendredi dans le quartier sensible du Val-Fourré, à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Alors que les premiers avaient été appelés pour éteindre un véhicule en feu et que les seconds assurent leur protection, tous se sont rapidement rendu compte qu’ils étaient tombés dans un piège. Les soldats du feu repartent sans avoir éteint l’incendie pendant que les forces de l’ordre essuient, elles, des jets de cocktails Molotov et de pierres ainsi que des tirs de mortier. Les policiers, après avoir appelé du renfort, ont tenté de rétablir l’ordre en usant de LBD et de grenades lacrymogènes. Le parquet de Versailles a indiqué à vendredi avoir saisi l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) « sur les conditions d’usage des armes de défense par les policiers ».

La laboratoire Biogen a annoncé en octobre que des résultats de son essai clinique dévoilait une amélioration des fonctions cognitives chez les patients atteints d'Alzheimer. La laboratoire Biogen a annoncé en octobre que des résultats de son essai clinique dévoilait une amélioration des fonctions cognitives chez les patients atteints d’Alzheimer. – Charles Krupa/AP/SIPA

Le laboratoire pharmaceutique Biogen a annoncé qu’il allait déposer une demande de commercialisation pour l’aducanumab, un anticorps censé lutter contre la progression de la maladie d’Alzheimer. Ce qui soulève un vent d’espoir immense dans le monde de la médecine pour lutter contre une maladie qui n’a pas de cure. L’aducanumab est un anticorps qui reconnaît et élimine les plaques amyloïdes, qui provoquent des lésions cérébrales dans la maladie d’Alzheimer « Cela confirme une hypothèse qu’on avait depuis les années 1980 : que ces plaques d’amyloïde dans le cerveau entraînent une neurodégénérescence, explique Bruno Vellas, gériatre et membre du comité de coordination de l’étude Biogen. Et qu’en les enlevant, on peut diminuer les symptômes de la maladie. » Si vous ne comprenez pas le langage médical, on vous explique tout dans l’article.

Kevin « le beauf », Peggy « la cochonne », Maïté « la cuisinière »… A l’occasion de la parution de l’ouvrage La science des prénoms, 20 Minutes a recueilli le témoignage de ses lecteurs dépités, minés par un prénom qu’il n’aime pas et qu’ils souhaitent désormais changer. « Je m’appelle Bernadette et outre le fait que ce prénom est d’une laideur inimaginable, il respire la bigoterie », souffre ainsi une de nos lectrices.

François Fillon et son chien. François Fillon et son chien. – WITT/SIPA

Parce qu’on ne peut décemment pas vous laisser partir en week-end sans un peu vous aérer l’esprit. Notre espiègle journaliste du service politique vous a concocté un petit quiz sur les animaux des personnalités politiques. Du bichon de Chirac à la poule de Macron, testez vos connaissances sur les anecdotes animalières de la politique française.

Voilà, c’est fini pour aujourd’hui, vous partez partir en week-end. Même si vous avez fait un vilain score à ce dernier quiz. Ah, avant de partir, quand même : écoutez en podcast les coulisses du reportage de notre journaliste envoyée en Grande-Bretagne le week-end dernier pour le Brexit, vous ne serez pas déçus.

4 partages