Les «gilets jaunes» sont une marque de vitalité de la démocratie pour Christiane Taubira

Christiane Taubira, le 11 mars 2017, à Lyon. — KONRAD K./SIPA

L’ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira juge le mouvement des «gilets jaunes» comme une « marque de vitalité de la démocratie » dans une interview publiée par le Midi Libre. Au même titre que les « mouvements Nuit Debout, Occupy Wall Street, Podemos », a-t-elle précisé.

« La démocratie qui dormait sur elle-même est secouée tout d’un coup. On assiste ainsi à une véritable interpellation de la puissance publique, de la démocratie en tant que système, avec ses institutions. C’est donc une bonne expérience citoyenne et civique », commente-t-elle.

Les gilets jaunes à l’origine d’une nouvelle génération de partis politiques ?

L’ancienne ministre précise néanmoins que « c’est par la politique que l’on fait avancer les sociétés. Ces expériences ne peuvent donc être ni les lieux ni les moyens de conception de l’action publique ».

« Les « gilets jaunes » seront peut-être une nouvelle génération de partis politiques, nous verrons dans vingt ans comment ça aura mûri ». Les partis politiques « sont nés de luttes sociales, de mouvements populaires et citoyens », poursuit-elle.