Les cas de dopage en hausse de 13% dans le monde, l’Italie et la France les plus touchées

Le siège de l’Agence mondiale antidopage, à Montreal. — Marc BRAIBANT / AFP

Les cas de dopage commis dans le sport international ont progressé de plus de 13 % en un an, révèle le rapport annuel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) publié jeudi. Le document, qui porte sur l’année 2017, a relevé 1.804 cas de violations des règles antidopage (VRAD), contre 1.595 en 2016, précise l’agence basée à Montréal. Les cas relevés en 2017 concernent 93 sports et touchent 114 pays. L’Italie se classe en tête des pays les plus touchés par ces violations (171), suivie de la France (128) et des Etats-Unis (103).

Le Brésil se classe en 4e position (84), juste devant la Russie (82), qui vient d’être exclue par l’AMA des principaux événements sportifs internationaux pour quatre ans pour avoir falsifié des données. L’agence russe antidopage a annoncé jeudi son intention de contester cette exclusion. La Chine, l’Inde, la Belgique, l’Espagne et l’Afrique du sud complètent la liste des dix premières nations touchées par le dopage dans le monde.

Le culturisme, l’athlétisme et le cyclisme sur le podium

Les sports où le plus grand de nombre d’infractions a été constaté sont le culturisme (266 cas), suivi de l’athlétisme (242) et du cyclisme (218). Football et rugby se classent respectivement en 6e et 8e position. Sur les 1.804 cas de dopage relevés en 2017, la grande majorité (1.459) ont été détectés grâce à des résultats d’analyses, le reste provenant d’un travail d’enquête et de renseignement, sans détection de substances prohibées, précise l’AMA.

« Les contrôles en compétition et hors compétition restent cruciaux pour la détection du dopage, mais les événements récents ont montré que les enquêtes jouent un rôle de plus en plus important dans la protection des droits des sportifs propres du monde entier », relève le directeur général de l’agence, Olivier Niggli.

Sport

La FFA veut bannir de l’équipe de France les athlètes suspendus pour dopage

Sport

Dopage : Chevalier blanc ou marionnette de Moscou, qui est vraiment Youri Ganus, le chef de l’agence antidopage russe ?

17 partages