Leipzig – PSG : « Nous étions en retard, je comprends sa colère »… Pourquoi Tuchel s’est énervé à la fin du match

Thomas Tuchel n’a pas apprécié certaines fautes commises par Leipzig. — David Ramos / POOL / AFP

C’est une petite embrouille de rien du tout après un match d’une tranquillité absolue mais puisqu’on s’est posés la question du pourquoi du comment, on vous raconte. Au coup de sifflet final, Thomas Tuchel a foncé bille en tête sur le préparateur physique de Leipzig (un certain Daniel Belhau), lequel avait lui-même une discussion animée avec les deux Allemands de l’effectif (Eric Maxim Choupo-Moting et Thilo Kehrer), qu’il a connus à Schalke.

Trop de fautes inutiles côté Leipzig

« Cet entraîneur responsable de la préparation physique a voulu se mêler de quelque chose qui ne le regarde absolument pas. Point barre », a balancé Tuchel au micro de nos confrères allemands, sans qu’on en sache beaucoup plus. Mais Cela avait un rapport, sans doute, à la dureté de certains contacts en fin de match alors que le PSG était qualifié depuis longtemps.

Julian Nagelsmann, beau joueur, a reconnu que ses joueurs en avaient certainement trop fait sur ce plan : « Nous avons commis beaucoup de fautes, nous étions souvent en retard. Thomas s’en est plaint, il a eu peur pour ses joueurs. Au total, 34 fautes, c’est vrai que c’est un peu beaucoup. Je comprends parfaitement sa colère. Nous sommes passés à côté de notre sujet. »

Sport

Leipzig – PSG : Neymar chambre gentiment Red Bull après la victoire en demi-finale

Sport

Leipzig – PSG : La partie d’échecs entre coachs allemands a tourné court, Tuchel a surclassé Nagelsmann

44 partages