« Lego Masters » : « Des briques ont fusé » entre Céline et Stéphane, binôme « chien et chat » du concours

« A la fois un peu d’appréhension, mais aussi contents de voir ce que ça donne ! » A quelques heures de la diffusion du premier épisode de la saison 2 de Lego Masters, Céline et Stéphane rongent leur frein. Les deux Alsaciens forment l’un des huit binômes que les téléspectateurs découvriront ce mardi soir à 21h05 sur M6. Dépeints comme les « chien et chat » de cette nouvelle saison, ces deux collègues dans la vie assument entre eux « une communication souvent explosive », mais aussi « une alchimie qui fait qu’on accroche ». Attention, show devant !

Vous êtes présentés comme les « chien et chat » de cette saison 2. Pourquoi ?

Stéphane : On est toujours en train de se chercher l’un l’autre, jamais d’accord sur rien. C’est ce qui a fait qu’on a accroché tous les deux ! Autant nos échanges sont vigoureux, autant on se comprend et on arrive vraiment à composer avec nos deux caractères. Les idées fusent et au bout, ça matche !

Céline : Tout est dit. (rires)

Comment vous est venue l’idée de participer à « Lego Masters » ?

Céline : Avec Stéphane, nous sommes collègues, on a longtemps travaillé ensemble sur le même site.

Stéphane : Céline a regardé la saison 1 et, un jour, elle me dit en plaisantant : « Et si on s’inscrivait ? »

Céline : Ah, mais je ne plaisantais pas !

Stéphane : Je lui ai dit : « Tu t’occupes de tout et je complète ma partie s’il faut. » Quelques semaines plus tard, je reçois le formulaire d’inscription et ce message de Céline : « Tiens, voilà ta partie. » (rires) C’est vraiment parti d’un délire entre collègues ! (A Céline) Disons que tu as pris celui en mesure de te supporter. En tout cas, je n’aurais pas accepté si c’était quelqu’un d’autre qui m’avait proposé.

Quelle place tiennent les briques dans votre vie de tous les jours ?

Céline : A la base, je faisais ça surtout toute seule chez moi ou avec ma fille, et j’achetais des salaires et des salaires en Lego (rires). La création en Lego me passionne !

Stéphane : Moi, j’ai deux garçons et je m’amuse beaucoup plus avec un moteur qu’avec des arbres en Lego. C’est pour ça que pendant l’émission, je me suis occupé plus du côté technique.

Céline : Et moi plus ou moins de l’aspect esthétique, j’ai essayé en tout cas ! (rires)

Que retenez-vous de cette expérience ?

Stéphane : C’était une expérience énorme, un moment de partage extraordinaire, surtout au sein de notre binôme. Il y a eu un nombre d’heures incalculables d’échange pour trouver des solutions à nos problématiques, pour que notre binôme puisse avancer. Ça restait une compétition, on n’y va pas les mains dans les poches. Mais il y a aussi ce côté « Qu’est-ce qu’on s’est éclaté ! ».

Céline : Quand je suis revenue chez moi après l’enregistrement de l’émission, et que je n’ai retrouvé que « quelques » pièces de Lego, je me suis dit « Oh non, il n’y a que ça »… (rires) Je retiens surtout la superbe atmosphère avec les autres binômes, il n’y a eu que du positif !

Stéphane : D’ailleurs, les autres binômes nous disaient : « Mais vous vous prenez la tête tout le temps ! ». Mais nous, on échange comme ça, et au final, ils ont vu que ça marche super bien ! Après, il y a quelques briques qui ont fusé, hors caméra j’espère ! (rires)

Céline : Ah, je n’en ai pas le souvenir !

Stéphane : C’est parce que je vise très mal…

Est-ce que vos origines alsaciennes transparaissent dans l’émission ?

Céline : Disons que, quand je m’énerve, on entend bien l’accent. (rires)

Stéphane : On ne peut pas trop en dire pour ne pas spoiler, mais la touche alsacienne sera bien présente dans notre travail.

Céline : D’ailleurs, pour les sélections, on avait fait une cigogne !