Législatives 2022 EN DIRECT : Emmanuel Macron va devoir opérer «un changement profond d’attitude», estime le président du Sénat Gérard Larcher…

8h39 : La chute de Ferrand, un message « anti-Macron » venu du centre Bretagne

Pilier de la macronie, le président sortant de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, battu à la surprise générale dimanche dans son fief du centre Finistère, a notamment pâti d’un vote « anti-Macron » venu autant de la gauche que de la droite.

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand est opposé à la socialiste Mélanie Thomin au deuxième tour des législatives dans le Finistère.
Le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand est opposé à la socialiste Mélanie Thomin au deuxième tour des législatives dans le Finistère. – Thibault Camus/AP/SIPA

Dans la sixième circonscription du Finistère, le deuxième tour des législatives a eu des allures de « référendum anti-Ferrand », note auprès Romain Pasquier, directeur de recherche au CNRS. Mais surtout, la consultation a servi « de courroie de transmission pour un message anti-Macron », poursuit le politologue.

Sur les huit circonscriptions du Finistère, toutes acquises en 2017 par des candidats de la République en marche (LREM), seule celle de Richard Ferrand a basculé. Pourtant, rien ne laissait présager un tel revers pour celui qui a été l’un des soutiens de la première heure d’Emmanuel Macron, dès 2016. Le titulaire du perchoir depuis 2018 était notamment sorti, à l’issue du premier tour, en ballotage favorable avec 33,56 % des voix, contre 31,16 % à sa rivale.