Le syndicat policier Alliance demande la création d’un observatoire des peines de prison

Le de police Alliance réclame une plus grande fermeté de la réponse pénale à l’égard des délinquants. — C. Allain / 20 Minutes

Le syndicat policier Alliance a demandé jeudi la création d’un observatoire des peines de prison, afin de lutter contre le sentiment d’impunité et la délinquance.

« L’opinion publique a le droit de savoir et toute la transparence doit être faite », relève l’organisation syndicale, qui réclame régulièrement une plus grande fermeté de la réponse pénale à l’égard des délinquants.

« Peine encourue », « peine prononcée » et « peine réellement effectuée »

Cet observatoire reposerait sur trois critères, explique le syndicat de gardiens de la paix : la « peine encourue », « la peine prononcée » et la « peine réellement effectuée ».

Alliance demande une audience au nouveau ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti. Le syndicat policier souhaite en outre « un suivi judiciaire des agressions envers les policiers ».

Macron « intraitable » sur les incivilités à l’égard des forces de l’ordre

A la faveur de plusieurs faits divers, mais aussi en raison de l’activisme du gouvernement sur cette thématique, le débat sur l’insécurité a récemment resurgi dans le débat politique.

Lors d’une interview accordée mardi à TF1, Emmanuel Macron a assuré qu’il serait « intraitable » sur les incivilités à l’égard notamment des forces de l’ordre et des pompiers, pour qu’elles ne deviennent pas « une habitude ». Il a également appelé à une réponse judiciaire « rapide et au rendez-vous de ces incivilités ». Pour Alliance, il s’agit de « crimes ou de délits » et non pas d’« incivilités ».

Société

Racisme dans la police : Le syndicat Alliance craint la suspension de policiers « sur des rumeurs »

Société

Seine-Saint-Denis: Une fresque contre les violences policières provoque la colère d’un syndicat de police

0 partage