Le rockeur américain David Crosby, cofondateur des Byrds, est décédé à 81 ans

Une semaine après la disparition de Jeff Beck, une autre légende s’en va. Le rockeur américain David Crosby, cofondateur des Byrds avant de rejoindre le supergroupe Crosby, Stills, Nash & Young, est mort à l’âge de 81 ans, ont annoncé jeudi des médias américains spécialisés.

Le journal Variety a été le premier à donner le décès du musicien si influent pour le rock et le folk des années 1960-70 en citant un communiqué de son épouse Jan Dance, qui a évoqué une « longue maladie ». Le magazine Rolling Stone a confirmé la nouvelle sur la foi d’une source proche de l’artiste.

D’après le communiqué de sa femme cité par Variety, Crosby est mort entouré de son épouse et de son fils Django, mais sans que l’on sache précisément à quelle date. « Bien qu’il ne soit plus parmi nous, son humanité et sa bonne âme vont continuer à nous guider et être source d’inspiration. Son héritage va continuer de se perpétuer à travers sa musique de légende », est-il écrit. Comme le relève Variety, l’annonce de la mort de David Crosby est plutôt une surprise car son compte Twitter était encore actif mercredi.

Brian Wilson « le coeur brisé »

Crosby est né en Californie le 14 août 1941, de parents descendants de grandes familles new-yorkaises, avec une mère au foyer et un père dans le cinéma, auréolé d’un Oscar de la meilleure photographie. Avant ses 25 ans, il fut l’un des fondateurs de The Byrds, groupe mêlant le rock venu d’Angleterre au folk traditionnel américain.

Ensuite, il rejoint le supergroupe Crosby, Stills, Nash, auquel s’ajoutera plus tard Neil Young, pour des harmonies vocales qui évoquent les grands espaces américains. Le célèbre moustachu était engagé politiquement, notamment contre la guerre du Vietnam, et plus récemment contre Donald Trump.

« Je ne sais pas quoi dire d’autre : j’ai le coeur brisé », a écrit sur Twitter Brian Wilson, des Beach Boys.