Le producteur français Banijay rachète le Néerlandais Endemol Shine, formant un nouveau géant mondial de la télévision

Endemol Shine produit de nombreuses émissions de téléréalité, mais aussi la série « Black Mirror ». — FR_tmdb

Le producteur français de télévision Banijay, derrière de multiples émissions à succès, va racheter son plus gros concurrent, le néerlandais Endemol Shine, ont annoncé samedi les deux groupes, afin de former un géant mondial du secteur.

Banijay « a conclu un accord définitif pour acquérir 100 % du capital d’Endemol Shine » auprès notamment de Walt Disney, ont annoncé les deux groupes dans un communiqué commun. Ils n’ont pas précisé le montant mais, ces derniers jours, plusieurs titres de presse avaient fait part de la future opération en évoquant une valorisation proche de deux milliards d’euros pour Endemol Shine.

Vaste catalogue de programmes

Le futur groupe, dont la naissance reste suspendue à l’accord des régulateurs, détiendra un vaste catalogue de programmes : Banijay produit de nombreuses émissions à succès dont la série Versailles, le talk-show Touche pas à mon poste ! présenté par Cyril Hanouna et le jeu d’aventures Koh-Lanta.

De son côté, Endemol Shine est déjà l’un des plus gros groupes mondiaux du secteur, avec le britannique ITV. Figure emblématique de la télé réalité, à l’origine de Loft Story voici une vingtaine d’années, il est aussi aujourd’hui derrière des séries comme Black Mirror.

Liens historiques entre Endemol Shine et Banijay

Le nouveau groupe dégagerait environ trois milliards d’euros de revenus, ce qui le place aux côtés d’ITV et revient à tripler de taille pour Banijay à l’issue d’une opération qui conclut des mois, voire des années de spéculation.

Après le renoncement voici un an d’ITV à acquérir le néerlandais, Banijay, qui ne cachait pas son intérêt, était le principal candidat au rachat. Endemol Shine et le Français ont, d’ailleurs, des liens historiques puisque le fondateur et président de Banijay, Stéphane Courbit, a longtemps travaillé chez le Néerlandais dont il dirigeait la filiale française dans les années 2000.

0 partage