Le marché de Noël d’Alsace s’exporte à New York pour séduire les Américains et les touristes du monde entier

Le marché de Noël de Strasbourg (illustration). — G. VARELA /20 MINUTES

  • Le marché de Noël d’Alsace va s’installer à Big Apple du 6 au 22 décembre.
  • Trente chalets vont être installés. Tous seront situés devant le Bowling Green Park, soit dans la partie sud de Manhattan.
  • New York n’a pas déroulé tapis rouige à l’Alsace. L’opération coûte 1,2 millions d’euros.

Un bretzel dans une main et un verre de vin chaud dans l’autre… Dans un mois tout pile, les New-Yorkais pourront déguster un petit peu d’Alsace. Son traditionnel marché de Nöel va s’installer à Big Apple du 6 au 22 décembre. Pourquoi ? Que va-t-on y voir ? Combien ça coûte ? Les dernières interrogations ont été levées mardi.

Why New York ?

Ce n’est pas la première année que le marché de Noël alsacien s’exporte. C’est même la huitième fois, après des expériences menées Tokyo, Moscou, Pékin, Taipei et Séoul depuis 2009. L’objectif est toujours de promouvoir le territoire et ses produits. New York n’a pas été choisi au hasard : la ville attire énormément de population et l’Alsace y compte déjà quelques fans. « En 2016, les touristes américains représentaient 102.000 nuitées dans la région. L’an dernier, c’était près de 141.000 et en 2019, on est parti sur une hausse de 15 % », explique Marie-Reine Fischer, présidente de l’Agence régionale du tourisme du Grand Est en parlant de « gros potentiel de progression. »

Le Conseil interprofessionnel des vins d’Alsace, qui a investi 18.000 euros dans l’opération, en est convaincu. « Ce qui n’existe pas à New York n’existe pas, m’a-t-on déjà dit », s’amuse sa présidente, Nicole Bott. « Il faut que nos vins soient encore mieux connus là-bas. » Pour que les exportations, « avec une croissance à deux chiffres ces trois dernières années », se poursuivent. Et pas uniquement de Crémant, la boisson alsacienne préférée des Américains.

A quoi cela va-t-il ressembler ?

A un petit village de 30 chalets, divisés en deux parties. Ceux où de l’alcool seront en vente seront séparés des autres, législation américaine oblige. Tous seront situés devant le Bowling Green Park, soit dans la partie sud de Manhattan. A proximité du célèbre « Charging Bull », le taureau de Wall Street. Avec bien sûr un sapin, drapé d’étoffes de Mulhouse. Sur les étals, de la décoration, des vêtements, des poteries, des gourmandises… « Des produits 100 % alsaciens », assure Jean-Jacques Gsell, le président de l’Office de tourisme de Strasbourg et sa région (OTSR). Qui a peut-être oublié de parler du stand de Champagne…

Le Bowling green park, au cœur de Manhattan, à New York. Le Bowling green park, au cœur de Manhattan, à New York. – Maps4News

Combien ça coûte ?

New York n’a pas déroulé le tapis rouge au marché de Noël alsacien, comme cela avait pu être le cas à Moscou en 2012 et 2013. Pour s’implanter aux Etats-Unis, il a fallu payer. Au total, l’opération se monte à 1,2 million d’euros, dont près d’un million de fonds publics. Principal contributeur, la région Grand Est a investi 353.000 euros, là où l’Eurométropole de Strasbourg a par exemple versé 133.000 euros et la ville 66.000 euros. Mulhouse et Colmar ont aussi participé (50.000 euros chacun), comme l’office de tourisme de Strasbourg et sa région, qui a versé 150.000 euros.

Des partenaires privés sont venus apporter 250.000 euros à ce budget. Tous espèrent rentrer dans leurs frais. Dans l’immédiat, ou plus tard. « L’Alsace est prête à recevoir le monde mais ça oblige, parfois, à partir en conquête », conclut Jean Rottner, le président du Grand Est.

Strasbourg

VIDEO. Strasbourg : Le grand sapin de Noël est arrivé

Strasbourg

Strasbourg : Un marché de Noël dans la continuité un an après l’attentat

6 partages