Le gouvernement prévoit un recul du PIB de 8 % et un déficit public de 9 % en 2020

Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, le 26 septembre 2019. — Bertrand GUAY / AFP

A l’arrêt depuis le 17 mars en raison de l’épidémie de coronavirus, la grande majorité des entreprises françaises ne vont pas reprendre avant le 11 mai, date jusqu’à laquelle le confinement a été prolongé. Un coup dur qui risque d’aggraver les prévisions économiques.

Interrogé par BFMTV, ce mardi, Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, a fait savoir que le gouvernement prévoyait un recul de 8 % du produit intérieur brut en France en 2020. « Nous aurons une prévision de croissance qui sera fixée à -8 % pour le projet de loi finance rectificative », a déclaré le ministre.

« Chaque semaine de confinement (…) fait effectivement aggraver les finances publiques »

La France devrait également connaître un déficit public aux alentours de 9 % du produit intérieur brut (PIB) cette année et une dette de 115 %, a annoncé mardi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

« Chaque jour, chaque semaine de confinement (…) fait effectivement aggraver les finances publiques », a affirmé le ministre sur France Info, au lendemain de l’annonce d’un prolongement du confinement d’un mois par Emmanuel Macron.

Économie

Coronavirus : La France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945

Économie

Coronavirus : Jusqu’où peut aller la doctrine du « quoi qu’il en coûte » pour sauver l’économie ?

261 partages