Le Crous gèle le montant des loyers étudiants pour l’année 2020

Une résidence universitaire à Grenoble. — JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Le Crous a annoncé ce jeudi un gel « exceptionnel » des loyers des étudiants résidant dans les logements universitaires. Une mesure réclamée par les organisations étudiantes pour faire face à la précarité.

« Le logement constitue le principal poste de dépenses et la difficulté majeure que peuvent rencontrer les étudiants et leurs familles », rappelle le Crous. L’organisme nuance toutefois en indiquant que ses loyers sont aussi parmi les plus bas du marché : « en moyenne, une chambre CROUS revient à un étudiant à 100 € par mois, un studio de 18 m2 entièrement équipé, entre 150 et 200 euros par mois, sans autres charges aucune, une fois les aides au logement déduites », précise le communiqué.

Une mesure qui devrait coûter six millions d’euros

Cette mesure représente pour l’organisme un effort de six millions d’euros, au regard des 175.000 logements loués par le Crous. Le gel des loyers a été décidé « en plein accord avec le ministère de l’Enseignement supérieur », pour répondre à un début de mobilisation étudiante. Cette annonce intervient quelques semaines après la tentative d’immolation par le feu d’un étudiant devant un Crous à Lyon, qui avait expliqué son geste par des difficultés financières.

Société

Précarité : Les étudiants descendent dans la rue pour réclamer des mesures d’urgence

Société

Immolation par le feu d’un étudiant à Lyon : Entre 2009 et 2019, le coût de la vie étudiante a-t-il augmenté ?

1,7K partages