L’ancien candidat Philippe Poutou retrouve un emploi dans la distribution de film

L’histoire ne dit pas s’il a traversé la rue pour retrouver ce travail. Mais l’ancien candidat à la présidentielle, Philippe Poutou s’est reconverti. Le porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste a retrouvé un emploi auprès de la société de cinéma « Urban distribution », a annoncé le magazine le Film français, trois ans après son licenciement de l’usine Ford de Blanquefort.

Philippe Poutou assurera la promotion hors média de films à sujets sociétaux, tout en continuant d’assurer ses mandats de conseiller municipal de Bordeaux et de conseiller métropolitain.

« Ça sera un peu une activité militante »

« J’organiserai des avant-premières et des débats pour que les films sortent dans les meilleures conditions », a déclaré mercredi le porte-parole du NPA au Parisien. « Ce sera un peu une activité militante : je vais me battre pour faire exister de petits films avec de petits moyens ».

Philippe Poutou, qui fut longtemps ouvrier automobile, a obtenu 0,8 % des voix à la présidentielle d’avril, pour sa troisième candidature depuis 2012.