Laïcité : « Un voile islamique » sur le calendrier du ministère des Armées ?

A l’heure où les pompiers et les facteurs font du porte à porte pour vendre leurs calendriers, il semble qu’il soit également temps pour les ministères de partagés les leurs. Et celui du ministère des Armées n’a pas échappé à l’extrême droite. Damien Rieu, membre de Reconquête, a partagé une image de ce calendrier, commentant « Promotion du voile islamique sur un calendrier du Ministère des Armées », sur Twitter.

« Comment le gouvernement qui se dit laïque peut-il soutenir cela », s’indigne un internaute. Mais est-ce bien le calendrier du ministère des Armées ? 20 Minutes fait le point.

FAKE OFF

Après la polémique lancée par le militant d’extrême droite, le ministère des Armées a dénoncé « fausses informations ». La photographie partagée serait « un photomontage ». Mais, vidéo à l’appui, le militant maintient ses propos : ce calendrier existe bel et bien puisqu’il a été « distribué il y a plusieurs semaines au personnel du Commissaire des armées », selon ses sources.

Mais le ministère a fait marche arrière et a supprimé son message accusant Damien Rieu de propager une fake news. L’explication est publiée dans une série de tweets : « après vérification approfondie, le calendrier qui circule sur les réseaux sociaux est une initiative d’une équipe d’un service du ministère ». L’institution souligne également qu’il ne s’agit «
en aucun cas » du calendrier officiel. Et d’ajouter que « ce projet n’a jamais été validé par la hiérarchie. D’ailleurs, « depuis 2020, le ministère des Armées a pris la décision de ne plus produire de calendrier dans une démarche de développement durable ».

Une explication est tout de même donnée : « L’idée derrière ce choix de photo visait à valoriser le personnel civil de recrutement local qui contribue de manière essentielle aux missions de nos armées sur le terrain. »

La femme sur la photo a fini par répondre sur Twitter à Damien Rieu. Il s’agit d’une comptable franco-djiboutienne. Elle est employée depuis de nombreuses années par les Forces françaises déployées à Djibouti (FFDJ). « La personne voilée sur la photo, c’est moi. C’est lors de ma remise de la médaille de bronze pour les années de services au sein de l’armée française. Et c’est un honneur pour moi d’être sélectionnée pour le calendrier 2023 », a-t-elle écrit.